18/07/2019  |  5211 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 16/07/2019 à 22:02:07
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Dave Clarke

Havana Café (Ramonville)
vendredi 20 février 2004

Vendredi 20 février 2004, après Paris, la scène tek enflamme Toulouse au Havana Café. L’Anglais Dave Clarke nous fait vibrer avec un mix aussi riche qu’enivrant. Après une première partie motivante c’est vers 2h du matin que le maître prend place aux platines devant un public surexcité. Aussi à l’aise qu’ Hendrix sur sa guitare, c’est avec une habileté déconcertante qu’il enchaîne beats électro détonants sur basses techno vibrantes. Pas de répit, ça envoie.

Du haut de ses 35 ans, c’est à l’âge de 18 ans qu’il fait ses premiers pas de DJ sur de la disco. Très influencé par la house de Chicago et l’acid house, il sera l’un des plus grands DJ anglais des années 90, pionnier d’un genre musical très corsé. Egalement auteur de 2 albums et nombreux singles.

Derrière l’artiste, se cache une personnalité faisant part de propos très appréciables. Je cite : « … les gens qui n’avaient rien à voir avec la culture club que moi je représente, qui étaient juste là pour prendre des ecstas et hurler comme des bourrins ont dégagé. Et c’est bien parce que cette attitude est détestable. »

C’est en attendant de revoir vibrer Toulouse sous le signe de la tek que je vous invite à méditer sur un genre musical trop sali à mon goût par les médias au fil des ans. N’oublions pas les vraies valeurs artistiques…




www.daveclarke.com

auteur : Light Brothers - lightbrothers@foutraque.com
chronique publiée le 29/02/2004

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire