19/05/2019  |  5192 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 15/05/2019 à 14:30:18
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Helmet

Le Trabendo (Paris)
vendredi 17 décembre 2004

Avec Urge Overkill et les New York Dolls, la plus belle des résurrections se nommait cette année : Helmet !
Combo proto-metal (autoproclamé), briseur de larsens et gros vendeur du début des années 90.
Pour consolider ses arrières, le revenant Page Hamilton, leader frontal du groupe New-Yorkais, s’est entouré d’une équipe de forcenés du son :
un ex-Anthrax, Franck Bello, à la basse, un ex-White Zombie, John Tempesta derrière les fûts et Chris Traynor (ex Orange 9MM), (son) fidèle guitariste.
Après 7 années de silence, Helmet mettait le feu aux poudres, sans difficulté, au Trabendo : une heure de bruit raffiné qui revisitait Meantime, Betty, Aftertaste et annonçait la couleur de Size Matters, à paraître début 2005.
Le poil ras, comme à son habitude, et fidèle à son non-look, Hamilton mène la danse de la plus belle des manières : riffs froids, carrés et entêtants à la frontière de l'industriel, enchaînés sans réels temps morts,  des titres anciens étant habilement couplés aux nouvelles compos (un brin plus accessibles).
Le public, en bon nostalgique trentenaire, exultera réellement sur des classiques comme Ironhead ou encore Wilma’s rainbow.
Malgré des origines plutôt diverses, chacun des membres assure une cohésion à l'ensemble : Franck Bello est le communicant de la bande, malgré quelques restes (clichés) de sa période "bacille du charbon" : headbanging, signe du diable, jean moulant... Le zombifié-tatoué Tempesta doit encore rêver du combi-batterie double-kit ; le nombre incroyable de fûts, face à lui, semble lui paraître encore insuffisant. Chris Traynor foncera tout au long du set, avec une décontraction insensée, tête baissée vers l'accord le plus extrême.
Tout ceci sous le regard satisfait du maestro Hamilton et des 500 personnes présentes.
Helmet sera de retour en mai-juin 2005.


www.helmetmusic.com

auteur : Samuel Charon -
chronique publiée le 20/12/2004

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire