19/05/2019  |  5192 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 15/05/2019 à 14:30:18
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Tokyo Sex Destruction

+ The Elektrocution
Nouveau Casino (Paris)
lundi 17 octobre 2005

Face à la déferlante bicolore du "couple" White sur Paris, dimanche 16 et lundi 17 octobre, il était tout de même possible de trouver une alternative salutaire.
Le Nouveau Casino accueillait dans son antre Tokyo Sex Destruction et The Elektrocution.
Ces deux groupes allaient prouver que les Européens n'ont pas à rougir de leur facultés à endiabler un public et enchaîner des hymnes 3 accords.

Déjà repéré par Foutraque, The Elektrocution sort son premier album intitulé Open heart surgery, un condensé d'hymnes punkisants, avec en sus une reprise du classique New rose.
Doté d'un nouveau bassiste, le combo rouennais sait maîtriser une scène.
Maxime, hurleur en chef, a gagné en énergie communicative et David pourrait bien devenir le nouveau Johnny Ramone, assurément. Les normands ont composé, de surcroît, le tube (déjà entendu sur OuiFM) Don't you run away qui pourrait être la petite étincelle qui etc...

Avec Tokyo Sex Destruction, les aficionados espagnols, venus en nombre, commençaient à donner de la voix et s'abandonnaient lentement dans la danse tribale.
RJ Sinclair, est un apprenti-conspirateur !
Comprendre que le chanteur de TSD doit être un admirateur de Dennis Lyxzen, performeur hors-norme de The (International) Noise Conspiracy. Adepte du jet de micro, du petit pas de danse et du rythme chaloupé, RJ a encore quelques progrès à faire...
Malgré tout les Ibériques se donnent corps et âme au nom du sacro-saint rock'n'roll et s'en sortent haut la main.
Tout y est : sueur ruisselante, cris primaux, riffs ravageurs, groove insolent.
Un soirée incontestablement réussie et deux formations électrisantes à suivre de très très près.


www.tokyosexdestruction.com
www.elektrocution.com
www.nouveaucasino.net

auteur : Samuel Charon -
chronique publiée le 19/10/2005

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire