21/07/2019  |  5211 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 16/07/2019 à 22:02:07
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
The Cardigans (concert privé Ouï FM)

La Flèche d'Or (Paris)
mercredi 19 octobre 2005

A l'occasion de la publication de leur 6ème album, Super Extra Gravity, les Cardigans ont offert un mini-concert à quelques privilégiés (auditeurs de Ouï FM), le 19 octobre dernier à la Flèche d'Or, lieu mythique parisien.

Cette ancienne gare, reconvertie en salle de spectacle-bar-restaurant, est un cadre idéal pour ce type de show-case.
Il est 20h15, les portes de l’établissement s’ouvrent. La salle se remplit peu à peu, pour se retrouver bondée une demi-heure plus tard.
Le public, entre 20 et 35 ans, se compose surtout d’étudiants, d’artistes et de bobos...
La scène (tout à gauche en entrant) a été agrandie pour l’occasion afin d’installer tout le matériel du groupe qui comprend l'attirail habituel : batterie, synthé, guitares et toute la machinerie du son retour.
La gestion du son de la Flèche d'Or a été mise à droite du bar, en face de la scène. Un tiers de la salle a  donc été nécessaire pour que le groupe puisse jouer dans de bonnes conditions.
Retransmis en direct sur La Radio Rock, le spectacle commence peu après 21 heures.
Les musiciens (sauf la chanteuse) sortent des coulisses, s’installent, le public les ovationne. Un morceau instrumental débute le concert. A la fin de cette introduction, Nina Persson, daigne enfin monter sur scène.
Une vraie diva.
Applaudissements, cris d’enthousiasme réchauffent un peu plus l’ambiance de la salle.
Les premières notes commencent alors. Pendant une heure, décontracté tout en restant professionnel, le groupe interprètera 11 titres. La plupart, bien sûr, sont extraits de leur dernier opus, mais pour le plus grand bonheur des fans, ils reprendront 2 titres légendaires : Erase / Rewind et My Favourite Game.
Malicieuse et charismatique à la fois, concentrée sur la musique mais n'hésitant pas à prendre la pose face à l'appareil photo d'une fan, Nina, nous envoute avec sa voix acidulée.
Les cheveux blonds (contrairement à la pochette du nouveau CD où elle apparait en brune), habillée de bottes à talons, d’un jean et d’un débardeur de couleur noire, elle hypnotise la salle par un regard d’un bleu océan magnifique, très perçant et très difficile à soutenir. Se tenant droite, les mains sur les hanches, elle dégage une autorité non feinte. On comprend alors qui est le patron du groupe !
Tout en s'amusant (grimaces, regards complices aux autres musiciens, clins d’œil au public), Magnus Sveningsson, le bassiste, nous fait vibrer par la fluidité de son jeu bien mis en valeur par l'ingénieur du son (mention spéciale pour Erase / Rewind).
Peter Svensson, se déchaîne, se tord, se contorsionne sur sa guitare avec virtuosité. Un son puissant et mélodieux ressort des enceintes mais ne nous explose pas les tympans. Habillé d’un jean et d’une chemise cintrée, les cheveux en bataille, il est sexy et ne manque pas de charme.
Quant à Bengt Lagergberg, à la batterie, il rythme avec force et efficacité chacune des chansons. Veston ouvert et le visage perlant de sueur, il se donne sans compter.
La fin du show s’approchant, My Favourite Game est enfin interprétée. C’est alors le délire dans la fosse !
Tout le monde scande le refrain à tue-tête. A la fin de la chanson, le groupe se retire dans les coulisses. Il revient quelques minutes plus tard pour clôturer le spectacle par une jolie balade, la seule interprétée, d’ailleurs.
Tout au long de la représentation, le public se montrera enthousiaste, joyeux, bon enfant mais ni turbulent, ni hystérique (sauf quand il s'agira de récupérer la set-list au pied des micros !).
Ce concert privé mise sur la sobriété et tout effet théâtral est exclu. Il offre un formidable aperçu de la capacité du groupe à se produire sur une scène d'une plus grande ampleur.

Soirée « Super Extra Graaaaaaaave !!!!! » comme disent les djeuns d'aujourd’hui.


www.cardigans.com
www.flechedor.com
www.ouirock.com

auteur : GG - dezauliere@voila.fr
chronique publiée le 25/10/2005

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire