19/08/2018  |  5033 chroniques, 165 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 09/08/2018 à 11:02:10
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Minor Majority

Aux 4 vents (Clermont-Ferrand)
jeudi 14 décembre 2006

Un groupe au somment de sa forme, un bar accueillant et chaleureux, un public aux anges, voilà à quoi ressemblait le concert des Norvégiens de Minor Majority aux 4 vents à Clermont-Ferrand, à la mi décembre. Sans aucun doute un des concerts de l’année…

Un rapide coup d’œil sur les spectateurs à la fin du concert suffit à comprendre qu’on n’est pas le seul à avoir pris notre pied : on a rarement vu autant de mines réjouies… Il faut dire que Minor Majority et son leader à la voix magique, Pål Angelskår, ont donné le meilleur d’eux-mêmes, en jouant avec foi et bonne humeur leurs irremplaçables morceaux country folk rock. Visiblement ravi de trouver un endroit sympa pour jouer à Clermont-Ferrand (la Coopérative de Mai étant malheureusement encore une fois aux abonnés absents… ), les cinq musiciens et leur excellent ingénieur du son tutoient les étoiles pendant presque deux heures. L’orgue Hammond, la guitare électrique, la section rythmique créent un véritable écrin pour l’épanouissement de la guitare sèche et de la voix du leader du groupe, qui évolue quelque part entre Stuart Staples et Michaël Stipe… Au paradis donc.

Les morceaux de l’excellent album Reasons to hang around font véritablement forte impression sur scène, comme les (brefs) retours vers le passé discographique du combo et les superbes reprises, une de Nick Drake et une, plus surprenante dans ce contexte country folk rock, des Pet Shop Boys. Si quelques solos sonnent un peu trop Dire Straits à notre goût (comme lors du concert au festival de Sédières en 2004), la qualité des morceaux et de l’interprétation est si élevée que cela devient un simple détail… Tant est si bien qu'on voudrait que ce concert de Minor Majority ne s’arrête jamais. Mais après les rappels (dont un magnifique solo du chanteur), le groupe, tout sourire, regagne définitivement les loges. Malgré les « injonctions » au micro de Jean-Luc, le patron du bar à l’hospitalité légendaire, sous le charme. Comme toute le monde !

A lire également : le compte rendu du passage de Minor Majority au festival de Sédières en juillet 2004.

Sites Internet : www.viciouscircle.fr, www.minormajority.no.


auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 28/12/2006

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire