19/08/2018  |  5033 chroniques, 165 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 09/08/2018 à 11:02:10
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Red + Hank Pine and Lily Fawn + Petit Vodo (La Nuit de l’Alligator)

La Coopérative de Mai (Clermont-Ferrand)
mercredi 8 février 2007

Deuxième édition pour Les Nuits de l’Alligator, et toujours autant de groupes prenant le blues dans tous les sens possibles… pour un résultat souvent réjouissant. L’étape clermontoise de la tournée 2007 nous permis de voir à l’œuvre le lutin lubrico énervé Petit Vodo, la formation rock tranchante de Red et le duo sexy déjanté Hank Pine & Lily Fawn.


Petit Vodo :

C’est Petit Vodo qui commence à donner une petite idée derrière la tête aux jeunes femmes et aux jeunes hommes, avec une jolie série de blues punk aussi saturés qu’humides et rythmiquement parfaits pour les ondulations lascives… La batteuse (dominatrice et hautaine, ouch !) répond avec une sécheresse parfaite aux invitations de l’ex One Man Band Petit Vodo armé d’une guitare, d’un micro et de son matériel vintage. Ça fait du bruit, c’est basique comme il faut, c’est puissant et c'est violemment sexuel ; en clair, on aurait presque envie d’aller se coucher immédiatement. Pas pour dormir…


Red :

Mais Red et son gang de rockers doués déboulent sur scène peu après. Ce n’est pas l’assistance confidentielle qui va empêcher le Lillois d’adoption de donner un concert percutant et marquant, comme à son habitude… Voix rauque toujours habitée par des démons terrifiants, guitare et basse sauvagement violentées, Red est en forme, et tient à ce que ça se sache… Ses nouveaux morceaux - écrits et enregistrés à l’arrache avec son impeccable groupe pour l’album Social Hide and Seek - sont plus rock ‘n roll (façon Rolling Stones), mais tout aussi réussis que les précédents travaux de l’insaisissable songwriter. Le monsieur est en effet capable de jouer du folk jazz, du blues punk, du rock électronique (ou que sais-je encore) avec le même talent… Si Red donne des concerts solo totalement vrillants, ses musiciens actuels apportent un plus indéniable : la guitare électrique saisit et retourne l’auditeur, l’orgue trituré, la basse jouée aux claviers et la batterie créent un groove maléfique assez irrésistible, sur lequel Red évolue à sa guise. Sur de nombreux morceaux lardés de riffs malsains et de sonorités électroniques envoûtantes (superbe I’m not a yoyo), on décolle vers le monde aussi rock ‘n folk que punk n’ blues de Red.


Hank Pine & Lily Fawn :

Juste le temps de se faire chauffer à blanc par l’improbable et excellent duo canadien Hank Pine & Lily Fawn et l’appel du lit se fait sentir de manière impérieuse… Car les chansons de country pop blues n’ punk rock de ces deux acolytes hauts en couleurs sont furieusement sexy (la belle batteuse/chanteuse à la voix ingénue versus la bête armée d’une guitare et d’un micro caché dans son terrifiant masque), incroyablement originaux et sacrément barrés. Sorte de White Stripes pop, sursaturés et marqués à vie par l’histoire du petit chaperon rouge - mais également par Johnny Cash, June Carter, Nancy Sinatra et Lee Hazlewood, la reprise du classique Jackson en témoigne -, Hank Pine & Lily Fawn fascinent, font sourire et impressionnent par l’étrangeté de leur univers. Sans chercher à inventer un style, ces deux extra terrestres évoluent en toute liberté artistique et scénique ; ils semblent prendre un plaisir jubilatoire à mélanger leurs voix et leurs instruments en public, ça fait chaud au coeur (et autre part) et c’est communicatif. Presque trop ! Il est temps d’aller faire retomber cette tension sexuelle quasi insoutenable… Rendez-vous l’année prochaine, pour une nouvelle séance de blues pas comme les autres !

A lire également : une interview de Red réalisée en 2002, des chroniques de ses concerts au festival de Sédières en 2004 et à la Coopérative de Mai en 2005, les critiques de ses derniers disques 33 et Nothin' to celebrate, ainsi que les compte rendus de l'édition 2006 des Nuits de L'alligator : Power Solo, Legendary Tiger Man, White Hassle le 22 février à la Coopé et The Subways et zZz le 22 février à la Maroquinerie..

Sites Internet : www.myspace.com/redfrench, www.universalmusic.fr, www.hankandlily.com, http://vodo.free.fr/, www.lesnuitsdelalligator.com.


auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 13/02/2007

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire