09/12/2019  |  5277 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 08/12/2019 à 14:58:56
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
The Von Bondies

Nouveau Casino (Paris)
dimanche 10 février 2008

"Travailler plus...!" : ce célèbre slogan, très tendance dans les beaux quartiers, peut désormais être scandé à l'occasion d'un concert garage-rock. On l'entendra, en tout cas, alors que s'achevait le bref set initial des Von Bondies : 35 minutes, montre en main ! On était alors en droit à s'attendre à une battle sans fin de formules chocs : "un spectacle gagnant-gagnant" en terme de dépense scénique et de tubes noisy servis au kilomètre, "un pouvoir d'achat en berne" face à la durée du show par rapport au prix du billet, un show totalement "sans tabou", eu égard à l'effet dévastateur des titres interprétés...

Il n'en sera rien. La dizaine de morceaux épiques, joués pied au plancher, avait scotché le public. Mais alors que l'on avait à peine eu le temps de s'accoutumer à la déferlante de Detroit, le groupe, en formation enrichie (3 guitares et 5 membres), regagnait les coulisses. Un Jason Stollsteimer, toujours le cheveu dans le vent, torturant sa 6 cordes, tandis que le duo de jeunes nymphettes -basse/guitare-, membres à part entière sur cette tournée, faisant virevolter les premiers rangs.

On pouvait se dire que les Von Bondies étaient adeptes d'un certain service minimum, au grand dam de la densité étouffante de fans présents au mètre carré, dans l'enceinte du Nouveau Casino. Quelques secondes après toutefois, Stollsteimer réapparaissait pour un blues, très Mississipi. Puis la formation au grand complet -pour la plus grande satisfaction des spectateurs- entonnait quelques riffs extraordinaires et témoignait de la très grande qualité des chansons des Von Bondies. On en oubliait, pendant quelques instants, tous les messages à vocation marketing de la Terre.

Album recommandé : Pawnshoppe heart

A lire : les Von Bondies à Paris en 2004, à la Maroquinerie




www.myspace.com/vonbondies
www.radical-production.fr

auteur : Samuel Charon -
chronique publiée le 12/02/2008

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire