10/12/2019  |  5278 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 10/12/2019 à 13:08:58
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Vic Chesnutt & Band

+ The Delano Orchestra
La Coopérative de Mai (Clermont-ferrand)
mercredi 20 février 2008

Un concert de rêve de bout en bout, tout simplement... La prestation magistrale de Vic Chesnutt & Band avec en ouverture de programme l'excellente démonstration scénique de The Delano Orchestra a transporté le public du club de la Coopérative de Mai dans la stratosphère, définitivement au delà des nuages...

The Delano Orchestra : le mélange entre folk, pop et post rock fonctionne à plein régime.

Tout à fait sur la même longueur d'onde que la tête d'affiche du jour, The Delano Orchestra prouve une fois de plus - et ce dès son arrivée sur les planches - que son répertoire est captivant. Le mélange entre folk, pop et post rock fonctionne à plein régime, donnant des atours contrastés à des morceaux tout à la fois fragiles, accidentés, puissants, oniriques et évocateurs... Parfaitement mis en sons et en lumières, les musiciens de The Delano Orchestra démontrent d'impressionnants progrès en live. Ce qui leur permet d'être raisonnablement optimistes quant à l'accueil de leur très bon opus inaugural : A little girl, a little boy and all the snails they have drawn... Le passage au Printemps de Bourges en avril 2008 devrait faire grand bruit !

Vic Chesnutt, tourments et merveilles...

Dès le début du set de Vic Chesnutt et de sa troupe (composée de membres de Thee Silver Mt Zion Memorial Orchestra et de Guy Picciotto du groupe Fugazi), on sait que l'instant va être magique ; les musiciens sont concentrés, soudés comme le cinq doigts de la main, en véritable osmose musicale. L'univers folk tourmenté de Vic Chesnutt et sa voix sur le fil du rasoir rencontrent admirablement les cordes (violon, contrebasse), les chœurs, l'orgue et les guitares post rock de Silver Mt Zion & Tra La La Band. L'alchimie est bel et bien au rendez-vous, comme sur l'immense disque North Star Deserter...

Ultra émouvant, sidérant de beauté et emportant tout sur son passage, le concert de Vic Chesnutt & Band provoque un cortège de sensations rares : frissons parcourant tout le corps, larmes à l'œil, bouffées de joie et exaltations mélancoliques (oui, ça existe... )... Entre murs du son parfaitement orchestrés, instants délicatement alanguis, songwriting ciselé et voix célestes, le vaisseau North Star Deserter vogue sur des mers tantôt déchainées tantôt calmes pour finalement arriver à bon port auprès du public, enchanté devant tant de merveilles aussi dissonantes que mélodiques. L'auditoire finit chaque morceau dans un état extatique, quasiment en transe, en apesanteur dans l'univers tendu, étrange, subtile et mystérieux délivré par un groupe d'exception. Entouré par des artistes en état de grâce, Vic Chesnutt délivre une prestation fulgurante, n'hésitant pas à revenir trois fois pour des rappels qu'on qualifiera tout simplement de magiques (avec en particulier une reprise très originale de Ruby Tuesday des Rolling Stones). Quand les lumières se rallument, l'on se dit que le club de la Coopérative de Mai vient de vivre un de ses plus grands moments...

Sites Internet : www.vicchesnutt.com, www.myspace.com/vicchesnutt, www.myspace.com/thedelanoorchestra, www.myspace.com/derekdelanolovesyou, www.myspace.com/kutufolkrecords, www.myspace.com/alienorecords, www.platinumrds.com, www.lacoope.org.

Photos The Delano Orchestra et Vic Chesnutt live à la Coopé : Mr Grieves


auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 21/02/2008

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire