20/05/2019  |  5192 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 15/05/2019 à 14:30:18
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Blood Red Shoes

+ 1984
La Coopérative de Mai (Clermont-Ferrand)
vendredi 16 mai 2008

Rock 'n roll, sans fioritures et envoyé façon éclair dans la nuit, le garage club quinzième du nom a vu se succéder sur scène deux excellents combos de rock : les Strasbourgeois de 1984 tout d'abord, puis les Anglais de Brighton, Blood Red Shoes, qui avaient fait forte impression au Printemps de Bourges 2008.

1984 :

Influencé par Joy Division, Gang Of Four, The Rakes et Noir Désir (ce qui n'est pas franchement original), 1984 a fait une excellente impression avec un set concis, virulent et marquant. Ce très jeune groupe ayant tapé dans l'œil des Blood Red Shoes - au point de faire de nombreuses dates avec eux en France et en Angleterre - produit une musique post punk viscérale... La voix grave, à la Ian Curtis ou à la Bertrand Cantat (sur les titres en français, en dessous des compositions en anglais), est parfaitement assurée ; les morceaux sont bien ficelés et donnent envie de se lancer dans une danse de Saint-Gui frénétique. A la fin d'un set mené tambour battant, l'excellent dernier morceau (Cache Cache) permet d'avoir un avant goût du concert des Blood Red Shoes, avec la présence du batteur anglais à la guitare... Si les tentations de Museification (présentes sur peu de titres) sont évitées et si le chant en français est travaillé, 1984 peut aller loin.

Blood Red Shoes :

Malgré un set court, sans rappel et sans sourires (visiblement le duo avait eu des mots avant le concert), les Blood Red Shoes ont impressionné le maigre public réuni dans le club de la Coopé. Portés par une guitare punk n' roll au son énorme, un chant masculin/féminin impressionnant de rage et une batterie implacable, les titres des Blood Red Shoes ont toutes les caractéristiques de tubes indés remuants et accrocheurs. La formule White Stripes inversée (un homme à la batterie et au chant, une femme à la guitare et au chant) permet au duo de produire un cocktail explosif et près de l'os évoquant PJ Harvey, les Breeders, Elastica, Hole, The Kills ou encore les Yeah Yeah Yeahs... Que du bon donc ! Avec des rythmes impérieux et basiques, des mélodies insidieuses, un chant captivant et une guitare thermo nucléaire au programme de leur set très réussi, les Blood Red Shoes n'ont eu aucun mal à convaincre le public présent. Un petit rappel et une attitude moins crispée auraient été les bienvenus... mais à part ça, c'était parfait messieurs dames.

Sites Internet : www.myspace.com/bloodredshoes, www.bloodredshoes.co.uk, www.myspace.com/band1984, www.lacoope.org.


auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 19/05/2008

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire