20/05/2019  |  5193 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 20/05/2019 à 17:50:59
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Etienne Daho

La Coopérative de Mai (Clermont-Ferrand)
jeudi 20 novembre 2008

Concert très classieux pour Etienne Daho dans le cadre de l'Obsession tour 2008, qui s'arrêtait à la Coopérative de Mai à Clermont-Ferrand, le jeudi 20 novembre 2008. Le show proposé par Daho est en effet tout à fait à la hauteur de l'auteur d'une foultitude de tubes tous plus entêtants et bien écrits les uns que les autres : sept musiciens sobres s'attachant à sonner "chanson pop de qualité" (il faudrait les présenter à Alain Bashung !), une scénographie bien foutue (façon plateau de variétés à la télévision), des éclairages superbes et un son du meilleur effet...

Cette tournée destinée à promouvoir le dernier disque en date de Daho (L'invitation) ne se fait pas au rabais, et le public - à peu près 1000 personnes - ne s'y est pas trompé... Très enthousiaste, sous le charme et n'hésitant pas à chanter avec son idole, les fans de Daho ne cachent pas leur joie. Les garçons au cœur tendre et les filles sensibles qui composent l'assistance passent un moment délicieux en découvrant des versions bien chantées et bien arrangées de titres extraits du dernier album (Obsession, L'adorer, Boulevard des capucines, Un merveilleux été, Cap falcon... ) ou de la discographie multiplatinée du Monsieur (Des attractions désastres, Des heures hindoues, Comme un boomerang, Epaule tatoo, Le grand Sommeil, If, Paris le Flore, Saudade, Comme un igloo... ). Pas de Week end à Rome certes, mais à la place quantité de morceaux bien choisis chantés avec une envie, une foi et un enthousiasme juvénile qui font plaisir à voir, et à entendre... Incroyablement svelte dans son costume noir bien coupé (et torse nu dessous, ouch !), le cheveu court, Etienne Daho ressemble à un éternel adolescent toujours en amour avec sa passion, la musique, mais aussi avec les multiples plaisirs qu'offre la vie. Vers la fin de son généreux concert - plus de deux heures -, il déclare d'ailleurs - juste avant de jouer un extrait de son album Pop satori - : "C'était il y a plus de vingt ans, un album à base de gueules de bois ... et de feu au slip (et c'est toujours le cas actuellement) !"

En assumant sans complexe son statut de chanteur de charme (ses chorégraphies sexy sont parfois un peu too much... ), Daho poursuit sa route sur le chemin du succès, grâce à un talent inné pour trousser des chansons aux textes simples et aux mélodies marquantes. L'entendre susurrer ses compositions -avec le filet de voix grave qui est sa marque de fabrique - accompagné par une magistrale section de cordes et un groupe pop/rock aussi pro qu'excellent (c'est rare en France) est un véritable bonheur. Avis aux amateurs...

Sites internet : www.etiennedaho.com, www.myspace.com/etiennedaho, www.lesdernierscouches.com, www.lacoope.com, www.myspace.com/lacooperativedemai.


auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 21/11/2008

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire