25/08/2019  |  5227 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 22/08/2019 à 13:53:53
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Yann Tiersen et Miossec

La Coopérative de Mai (Clermont-Ferrand)
vendredi 6 février 2009

Entre rock racé, post rock orageux et chanson mélancolique, engagée ou rugueuse...

Belle rencontre au sommet de la chanson française rock entre les deux copains bretons Christophe Miossec et Yann Tiersen à la Coopé... Conformément aux attentes (fébriles) des fans de ces deux personnages hauts en couleurs, les univers des deux artistes se fondent admirablement l'un dans l'autre sur ce projet 100% original, aboutissant à la création de superbes morceaux entre rock racé, post rock orageux et chanson mélancolique, engagée ou rugueuse...

Une belle série de déferlantes musicales...

Au cours de ce concert captivant de plus d'une heure et demie, Miossec, Tiersen et leurs (excellents) musiciens - Christine Ott (ondes Martenot saisissantes), Marc Sens (guitare électrique torturée), Stéphane Bouvier (basse aussi discrète que marquante) et Arnaud Dierterlen (batterie classieuse) - ont réussi à emporter leur public (nombreux, la Coopérative de Mai affiche complet) avec une belle série de déferlantes musicales dans lesquelles le chant cabossé et les textes poignants de Miossec surfent joliment sur les musiques tantôt électriques, tantôt acoustiques de Tiersen. Ces deux-là s'entendent comme larrons en foire, et même s'il faudra repasser pour le spectacle comique au Point Virgule (la blague récurrente du concert), il règne une atmosphère détendue, fraternelle et assez réconfortante sur scène entre les morceaux. Pendant ceux-ci, c'est le spleen qui prend le dessus (mais sans être particulièrement déprimant, même si on le prend de plein fouet) ; il est provoqué par des "réjouissances" telles que la vie amoureuse routinière, la situation économique désespérante et la déliquescence inéluctable des rapports humains. Les nouveaux textes de Miossec sont tout à fait dans la veine des précédentes œuvres du monsieur (c'est à dire bien écrits, poétiques, rock 'n roll, très parlants et ancrés dans le réel), ils sont interprétés avec ferveur et parfaitement intelligibles (à une exception près) ; l'on peut donc les apprécier à leur juste valeur, en savourant les mélodies et la richesse des arrangements choisis par Tiersen. Celui-ci alterne entre sa guitare électrique énervée et son piano magique (mais pas de violon ce soir !), chantant une poignée de chansons avec sa douce voix à la Dominique A. Le duo vocal (trop rare !) entre les deux protagonistes de cette tournée exceptionnelle est, quant à lui, tout simplement bouleversant...

Eclatantes réussites

Constituant la majorité de ce magistral set, les morceaux écrits à quatre mains (rappelant souvent la période Boire de Miossec) - sont d'éclatantes réussites rendant réellement impatient d'écouter le disque (parution en aout 2009) qui les réunira... Glanés au fil du concert, an a pu retenir quelques noms des titres co écrits par Tiersen et Miossec - comme Jesus, Fuck me, Les chiens de paille, Fortune de mer, Les joggeurs du dimanche... -, des morceaux sans doute appelés à devenir des incontournables du répertoire de Tiersen et Miossec... Comme Non, Non Non (je ne suis plus saoul) - en version enlevée - et Je m'en vais - joué à deux en rappel final intime -, deux tubes proposés au public dans des versions différentes et réussies... Le point final d'un très beau concert.

Sites internet : www.myspace.com/yanntierseninprogress, www.yanntiersen.com, www.christophemiossec.com, www.myspace.com/christophemiossec, www.lacoope.com, www.myspace.com/lacooperativedemai.


auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 09/02/2009

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire