19/05/2019  |  5192 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 15/05/2019 à 14:30:18
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Winter Family

Chapelle de L'Oratoire (Clermont-Ferrand)
mardi 10 novembre 2009

Un homme au piano, à l’orgue et à l’harmonium, une femme aux percussions, au mini piano/accordéon à soufflet et au chant incantatoire dans une chapelle bien remplie, de multiples possibilités de rêveries musicales… Le concert du duo franco israélien Winter Family a en effet permis de faire défiler une multitudes d’émotions dans la tête (en l'air) et le cœur (serré) des personnes présentes à la Chapelle de L’Oratoire à Clermont-Ferrand.

Ce concert organisé par les Handclapping Girls et Vidéoformes (il y a une projection vidéo du film Bambi de Walt Disney au dessus des musiciens sur le mur décrépi de la chapelle) restera comme un moment magique, hors du temps et des modes passagères… Devant nous, dans ce lieu glacial – c’est le mois de novembre et il n’y a pas de chauffage – il y a juste deux musiciens habités par leur musique, une sorte de pop matinée de classique et de spoken word. On constate instantanément que si l'on a froid au dehors, on ressent une très forte chaleur intérieure... Car Ruth Ro­sen­thal chante en hébreu ou en anglais avec une voix grave et évocatrice qui saisit littéralement l’auditeur, et ses interventions aux percussions et à l’accordéon/piano sont elles aussi marquées du sceau de la classe. Pour propulser tout cela dans les étoiles et échauffer les neurones, les multiples piano, synthé, orgue et harmonium de Xa­vier Klaine – bien emmitouflé et souvent dos au public, face à ses instruments – se chargent de créer une ambiance entre cérémonie religieuse, musique classique fiévreuse et pop stellaire. C’est super beau : chaque titre provoque un petit séisme intime dans le corps de l’auditeur, pris par la puissance des titres de Winter Family et par le son qui monte et tournoie admirablement dans la Chapelle de l’Oratoire, idéale pour ce genre de concert.

D’une profonde tristesse, d’une sublime noirceur tout en en invitant à décoller vers les cieux l’âme pleine d’espoirs fous, la musique de ce duo touché par la grâce transporte, avec très peu de moyens. Plongé dans une délicieuse mélancolie, on en vient à se demander pourquoi Bambi est projeté en fond de scène, on ne voit pas trop l’intérêt de la chose… Jusqu’à ce que la forêt qui abrite les animaux de Disney se mette à brûler complètement pendant le dernier morceau - céleste et torturé - de Winter Family, parfaite adéquation entre les images et la musique qui nous consume de la tête aux pieds. Très grand moment passé avec un groupe à voir absolument sur scène !

Sites internet : www.winterfamily.info, www.youtube.com/winterfamily, www.blogotheque.net/Winter-Family, www.myspace.com/handclappinggirls, www.videoformes-fest.com.

Photo : Christophe Urbain




auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 24/11/2009

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire