16/07/2019  |  5211 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 15/07/2019 à 16:47:51
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Sage Francis, B. Dolan

La Machine du Moulin Rouge (Paris)
dimanche 26 septembre 2010

Un dimanche soir de rentrée assez sinistre, une pluie tenace sur Paris, des cohortes de touristes qui poireautent sur le trottoir de Pigalle devant le Moulin Rouge, et juste à côté, fort heureusement, un très bon concert de hip hop à La Machine du Moulin Rouge : le charismatique, drôle et punchy Sage Francis avec son puissant acolyte B. Dolan en première partie... Voilà de quoi oublier qu'au dehors, c'est la loose : à l'intérieur, l'ambiance est chaude et conviviale, le public est nombreux et remonté à bloc et les concerts sont de nature à requinquer n'importe quel être humain souffrant du dangereux mélange " blues du dimanche soir/arrivée de la période automne/hiver ".

B. Dolan Quand nous arrivons dans le temple dédié au rock 'n roll, à l'électro et au hip hop qu'est la Machine du Moulin Rouge, Binary Audo Musfits a déjà terminé sa prestation et B. Dolan vient à peine de monter sur scène... Ce rappeur US au physique de déménageur pas commode est un proche de Sage Francis qui s'y entend parfaitement pour faire monter la pression, tout en étant extrêmement drôle. Son flow est aussi percutant que saisissant, ses piquantes diatribes vociférées entre les morceaux sont à la fois remontées conte Sarkozy et teintées d'un humour ravageur et ses titres sont, quant à eux, des uppercuts qui arrivent direct au cerveau. Normal, le gars ressemble à un boxeur fraichement retraité mais toujours d'attaque pour la castagne verbale. Une très belle découverte ! Qui reviendra fort opportunément sur scène pour les rappels de Sage Francis, pour quelques titres superbement décochés en duo par les deux poids lourds du hip hop non commercial, garanti sans effets putassiers ou autres clichés débilitants pour jeunes désœuvrés à la recherche de repères.

Sage Francis Peu de temps après (il n'y a pas de matériel à changer : sur les planches, juste une platine et un micro !), Sage Francis déboule sur la scène avec son physique un peu pataud, une perruque brune mise sur le crâne à la va-vite et un drapeau en guise de cape. Accueilli comme le messie par un public très fan et excité, le rappeur fait immédiatement preuve d'une énergie, d'un humour et d'une volonté de faire le show assez remarquables ! Malgré l'absence de musiciens (ce qui est bizarre si l'on considère le dernier disque Li(f)e, brillant mix entre hip hop, rock, folk et pop, mais compréhensible : Sage Francis n'étant pas Jay Z, le budget est ric rac), les instrus envoyées par la star de la soirée elle même permettent à celle-ci de donner le meilleur ; grâce à une voix hyper présente, super évocatrice et incroyablement vivante (cet homme là vit ses textes à fond et délivre des versions très près de l'os de ses compositions), le public se retrouve plongé jusqu'au cou dans l'univers de cet hyper charismatique maître de cérémonie...

Les titres s'enchainent, tous aussi bien branlés les uns que les autres, et entrecoupés de mini sketches (un titre en play back sur une musique bien "FM dégueulasse", une démontration de danse débile, une séquence pseudo sexuelle hilarante... ) avec mimiques outrancières très drôles et bien gratinés ! Même s'il dit que c'est sa dernière tournée et qu'il est fatigué de ne pas gagner sa vie, on ne sent pas la moindre baisse de régime ou un quelconque début de lassitude chez ce monsieur ! Après avoir joué une dernière série de morceaux jubilatoires, Sage Francis se retire, pour mieux revenir avec B. Dolan, pour un rappel de feu où les productions des deux hommes, et leurs flots parfaitement compatibles, envoient directement au paradis. C'était vraiment du grand art !

Liens : www.myspace.com/bdolansfr, www.myspace.com/sagefrancis, www.lamachinedumoulinrouge.com.

Photos du concert : Flore-Anne Roth www.floreanneroth.com


auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 07/10/2010

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire