23/05/2019  |  5195 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 23/05/2019 à 08:15:03
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
The Buff Medways

+ Les Terribles
Nouveau Casino (Paris)
lundi 8 décembre 2003

Récemment signés sur un label underground US, Dionysus (avec album à paraître début 2004), les Terribles devaient assumer la lourde tâche d'ouvrir pour le cultissime Billy Childish et ses Buff Medways.
Le discret groupe parisien, grimé en Beatles -avec lunettes de soleil- période 62-66, propose un rock sixties de bonne facture, vraiment très honnête.
Seul point agaçant de la prestation : Rudy la meneuse, telle une Brigitte Bardot des grands jours, qui sollicite sans cesse, le public afin qu'il "bouge son cul".
Mais ce dernier ne s'exécutera pas !!
Formés par Billy Childish (ex membre actif de quasiment tous les groupes qui ont compté sur la planète garage), les Buff Medways ont publié récemment leur troisième album, 1914.
Le dernier passage de Billy à Paris correspondait à une exposition regroupant quelques unes de ses peintures, lorgnant vers l'art brut.
Ce 8 décembre 2003, le polyvalent Billy (il est aussi poète et donne dans le spoken word) est réapparu en qualité de maître incontestable et incontesté du garage rock moderne.
Un riff et le ton était donné.
British jusqu'au médiator, monsieur Childish enchaîne humour, flegme, compliments pour Steve & the Jerks, assauts ravageurs de sa 6 cordes et saluts militaires (en compagnie de ses deux camarades, vêtus comme lui en fantassins, illustrant jusqu'au bout le concept de 1914).
Un très grand moment.


www.theebillychildish.com
les.terribles.free.fr

auteur : Samuel Charon -
chronique publiée le 09/12/2003

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire