23/05/2019  |  5195 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 23/05/2019 à 08:15:03
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
L’Orchestre de la Lune

Nouveau Casino (Paris)
dimanche 26 Janvier 2003

« Savoir se fier à ses intuitions ». Voilà bien un précepte à ne pas oublier. Même s’il est à l’origine de la présence de quelques CD’s insignifiants dans ma discothèque, c’est aussi lui qui me guide ce dimanche de février vers le nouveau casino. Un orchestre dans ce temple du rock et de l’electro, il y a bien là quelque chose d’intriguant.
A mon arrivée, la sono diffuse des instrumentaux des beastie boys, ce qui se révèle être une très belle introduction à ce qui va suivre. On retrouve parfois le groove et les rythmiques décalées du trio new-yorkais chez l’Orchestre de la Lune de Jon Handelsman.
Mais ici, c’est le tuba qui joue les basses ; l’excellent Cyril Atef (qui officie également dans Bumcello) à la batterie et Pape Dieye aux percussions complètent la section rythmique.
Complexes mais n’oubliant jamais d’être dansantes, leurs pulsations gagnent petit à petit le public dont les premiers rangs finissent purement et simplement en transe !
Les sept cuivres restants emmenés par Jon Handelsman sont aussi brillants les uns que les autres. Soutenus par les ambiances étranges et décalées que met en place le très discret guitariste, ils nous présentent des mélodies variées et entraînantes.
Les interventions surprises de Vincent Ségal (un formidable solo aux accents orientaux) et d’Arthur H font encore monter la pression dans ce concert qui se termine en véritable feu d’artifice.
Une visite du site l'Orchestre de la Lune peut s’avérer intéressante car leur excellent CD n’est malheureusement pas disponible en magasin.


www.orchestredelalune.com

auteur : demi playmobil - demiplaymobil@foutraque.com
chronique publiée le 29/01/2003

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire