02/04/2020  |  5337 chroniques, 172 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 02/04/2020 à 07:42:22
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Mademoiselle K

+ Julia Pertuy
Krakatoa (Mérignac)
12 mars 2020

Tournée "spéciale" pour Katerine Gierak et son groupe originel qui célèbrent la publication en vinyle de leur premier album "Ça Me Vexe" initialement sorti en 2006. Ce soir-là, nous ne savions pas que la tournée s'arrêterait deux jours plus tard pour cause de "fuckin'coronavirus!" L'étape Bordelaise n'était que la 9ème date d'un tour de France qui devait mener Mademoiselle K jusqu'aux festivals d'été. Nul doute que les artistes reprendront la route dès que la situation sanitaire sera favorable, encore plus motivés!

"Reste là / Final" : Pour mettre tout de suite cartes sur table, dans l'interview que la rockeuse m'a accordé avant ce concert elle confirme avoir quelques chansons en tête pour la suite de sa carrière et n'envisage visiblement pas de la stopper (contrairement à des rumeurs suite à un article rédigé à Montpellier). Katerine est bavarde et les 15 minutes vont durer 30' confirmant qu'elle a toujours une verve généreuse et de surcroît, très intéressante. Concernant ce concert, il dure 1h20 et atteint rapidement son but dans un condensé rock n'roll rappelant ce fameux premier album à mille lieux de ses successeurs (Anglophones ou électro). D'abord il faut mentionner la judicieuse première partie Julia Pertuy dont l'univers intègre parfaitement celui de la tête d'affiche. Ensuite, Peter, Pilou, David et la chanteuse vont interpréter intégralement les 12 titres de l'album susnommé (presque) dans l'ordre. Les artistes prennent du plaisir dans l'exercice et le public ne s'y trompe pas. "Reste là" ambiance la salle puis la chaleur s'installe ("Ça sent l'été") pour ne jamais redescendre. Katerine est moins bavarde qu'à l'accoutumée et dédicace "Crève" aux personnes victimes d'oppression. Discours radical mais sincère. Côté son, on retrouve ce rock basique et efficace qui fit les 100 000 ventes de l'époque. Côté titres, "Jalouse" est probablement la chanson la plus plébiscitée avec "Ça Me Vexe", plus gros single du quatuor à ce jour. À tue-tête, les fans reprennent en chœurs les textes de Katerine qui ironise entre les titres. Après la magnifique rythmique de "A l'Ombre", le groupe joue "Final", longue épopée qui clôt l'album et sublime toutes les tournées. En live, le spectateur n'a pas l'impression qu'elle dure 12 minutes!

"K"UEEN : Après le rappel, Mademoiselle K surprend en interprétant Queen avec "Don't Stop Me Now".Katerine qui fêtera prochainement ses 40 ans est plus jeune que cette chanson de 1979! Reprise sympathique. "R U Swimming" et "Someday" terminent le concert qui aurait mérité un petit quart d'heure supplémentaire... Outre "Final" qui colle littéralement à la peau de la chanteuse et de ses inquiétudes de 2005 ("Est-ce que cela vous a plu ?", "Est-ce que tu reviendras ?"), j'ai particulièrement aimé "Someday" et son ambiance aérienne - un grand moment pour une magnifique chanson. Des lights précises, une belle robe décolletée blanche et un groupe heureux de se retrouver ensemble, même si l'exercice paraît éphémère. Espérons que Mademoiselle K continuera à célébrer ce vinyle prochainement et reviendra encore plus fort nous présenter un album original et novateur!

Photo : Carolyn Caro


www.facebook.com/01mademoisellek/

auteur : Diego OnTheRocks - diego@musiques-en-live.com
chronique publiée le 21/03/2020

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire