25/08/2019  |  5227 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 22/08/2019 à 13:53:53
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
NoMeansNo

+ A Smell of Fox
La Coopérative de Mai (Clermont-Ferrand)
dimanche 4 avril 2004

Peut-on jouer une musique rebelle et violente après avoir atteint un âge respectable, sans être ridicule ? NoMeansNo et ses trois membres - John Wright (incroyable batteur, hurleur, aimant raconter des histoires absurdes), Rob Wright (bassiste surdoué, drôle et vociférant) et Tom Holliston (guitariste rigolo à lunettes) - ont prouvé que c’était possible lors d’une concert survolté et sans temps morts de près de deux heures…

Les trois vétérans canadiens de NoMeansNo semblent littéralement possédés par leur musique hardcore/punk ; on jurerait presque que le démon du punk rock les habite en les voyant s’agiter comme des gamins dans leur garage… Jouer les morceaux sélectionnés par leur public pour l’excellentissime best of The people’s choice les remplit visiblement d’allégresse ; ils sourient, plaisantent, font les idiots comme s’ils étaient adolescents, sans oublier de se déchaîner sur leurs instruments. Quel contraste avec les quasi débutants déjà blasés de The Coral présents sur le scène du club de la Coopé un jour avant ! Si la veille, les jeunes étaient partis sans accorder de rappel après avoir fourni le minimum syndical, le lendemain, les "vieux" prendront un malin plaisir à jouer les innombrables tubes de punk bruitiste et déjanté qui jalonnent leur longue carrière (Now, Rags ‘n bones, Give me the push, The day everything became nothing etc.) avant de conclure leur rappel par une réjouissante reprise ralentie de Beat on the brat des Ramones. Et si cette version est moins rapide que l’original, ce n’est pas par manque d’énergie - bien au contraire -, il s'agit là plutôt d'une ultime manière de se démarquer venant des trois excentriques de NoMeansNo .

Là où d’autres groupes regagneraient leur hôtel de luxe en n’adressant pas un regard à la première partie locale - ici les puissants (et méchants) A Smell Of Fox, auteurs d’une prestation punk bien dans l’esprit -, NoMeansNo fera la fête avec ces derniers jusqu’à une heure avancée… John, Rob et Tom adressent un message d’espoir à chacun d'entre nous : on peut vieillir dignement en faisant (et en écoutant) du rock ‘n roll… Ouf, on a failli avoir peur !

(Photo Jean-Philippe Guillaumont)


www.southern.net/southern/band/NOMEA/
www.no-means-no.de/


auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 03/04/2004

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire