19/11/2018  |  5077 chroniques, 166 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 15/11/2018 à 19:40:36
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique concert
Daniel Darc

Café Rex (Toulouse)
mercredi 2 juin 2004

La chanson en langue française est capable du pire comme du meilleur. Alors,  il faut attendre l’agilité de Daniel Darc à agiter et aligner les plus belles compositions, pour donner du souffle à cette soirée, après une première partie dispensable. Un souffle endurant parce que borderline, un souffle profond parce que mystique (avec en point d’orgue du concert une lecture biblique du Seigneur est mon berger), un souffle inspiré parce qu’ouvrant la fenêtre sur le meilleur de notre sol musical (un univers convoquant dans le désordre Gainsbourg, Air, Dani, Daho, Jacno, Mirwais...). Certains textes du dernier album (album au titre chirurgicalement sentimental !) sont le meilleur de la pulpe : « pourtant rien ne vient... un peu de vide et puis c’est tout... parfois je ne sens rien, je perds l’équilibre et puis c’est tout... les gestes bleus... pardonnez nos enfances comme ceux qui nous ont enfanté... » (Un peu c’est tout) ; « mon amour la nuit ne dure pas, le soleil rouge rose la détruit chaque fois » (Rouge Rose) ; « ma pauvre qui n’est rien qu’un rêve va doucement car sur mes rêves tu vas... » (Elegie). Et l’énergie de Daniel, entre noirceur et dentelle, donne sur scène un ensemble aussi pictural que ses imposants tatouages... Magnifiquement accompagné, le poète a avec lui un bassiste et un batteur puissant, un compositeur hors-pair (Frédéric Lo), et ancien organiste de JL Murat, qui donne à la fois un côté aéré et visionnaire en Live. D’autres morceaux moins mélancoliques et tout aussi efficaces car décalés (Mes amis) ou proches du son Taxi Girl (Et quel crime) donnent à cette soirée de la spiritualité au rock et de la puissance à la poésie... Que du bonheur, et puis des morceaux plus anciens, de ses premiers albums solo (La ville, Nijinski) et bien sûr des inévitables et attendus titres de Taxi Girl (Paris, Quelqu’un comme toi, Cherchez le garçon...). On l’a trouvé...


www.danieldarc.com

auteur : Dj Les Filles - djlesfilles@foutraque.com
chronique publiée le 05/06/2004

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire