19/08/2019  |  5224 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 18/08/2019 à 16:59:18
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
SelmaSongs (B.O.F. Dancer In The Dark)

Björk
One Little Indian - 2000

Comme vous le savez tous, SelmaSongs est la Bande Originale du film de Lars Von Trier, Dancer In The Dark. L'histoire du film est celle de Selma, une mère de famille aux moyens réduits, qui tente en multipliant les petits travaux d'aider son fils atteint d'une maladie héréditaire qui conduit à la cécité visuelle. Malheureusement pour Selma, le monde dans lequel elle vit n'est pas celui dont elle rêve. Le monde réel n'est pas une comédie musicale et elle va l'apprendre à ses dépens….
Jamais à court d'idées, Lars Von Trier réalise ici un film ambigu. D'un côté, il signe une œuvre cinématographique époustouflante, basée sur un système de caméras digitales disséminées sur l'ensemble du plateau (certaines scènes ont nécessité jusqu'à 100 caméras…), qui, au montage, transfigurent les scènes classiques des comédies musicales. D'un autre côté, le réalisateur joue avec nos nerfs et notre patience en poursuivant inlassablement les malheurs de Selma vers une fin qui laisse perplexe. Cette dernière laisse un goût amer, tout en ayant conscience de s'être fait manipuler par la roublardise de Lars Von Trier.
Que l'on aime ou déteste le film, l'album se révèle être à la hauteur de nos espérances malgré sa courte durée (à peine plus d'une demi-heure). Toujours aux machines, Mark Bell réalise ici un exploit, celui de confronter son talent aux exigences de la production. Confronter son monde électronique à celui des petits bruits quotidiens. Confronter ses machines aux machines industrielles (scierie, train), ou sonorités banales (crissement des chaussures sur le parquet, bruit de craie, crécelle…). Le résultat est renversant, mélange de comédie musicale, d'electro alambiquée, où la voix de Björk s'épanouit, éclate d'allégresse comme pour mieux exorciser les malheurs de Selma. Court mais précieux.


www.bjork.com/
www.indian.co.uk/

chronique publiée le 12/08/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire