16/10/2018  |  5059 chroniques, 165 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 12/10/2018 à 13:10:57
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Swing-Swing

Nicolas Repac
No Format! - 2004

Aujourd’hui comme hier. 2004 comme 1930. Aujourd'hui la musique, l'électro comme l’avant-garde du passé, hier le jazz libre affranchit des sottes pensées. Aujourd'hui les boîtes de nuit aux lumières flashy, hier les sombres bars des bas quartiers à l’ambiance enfumée. Aujourd’hui les maisons de disques et les requins de l’industrie, hier la musique en liberté, les concerts endiablés. Hier encore, ces petites planques perdues au fond de la nuit, ces tripots à l’alcool frelaté, ces courses poursuites, ses règlements de compte entre gangsters sur fond de solo de trompette. Aujourd’hui les artistes de Blue Note, hier Louis Armstrong, le Duke ou Cab Calloway. Hier comme aujourd’hui, la même passion pour la musique. Ces voix profondes, ces orchestres effrénés, ces chorus improvisés...

Aujourd’hui, Nicolas Repac dépoussière avec brio et inventivité ces monuments du passé. Plus personnel, plus réfléchi que ces consorts (St Germain pour ne pas le citer), Nicolas Repac invente un monde à mi-chemin entre modernité et passé. Un album tout en ambiances alternant plages dansantes (Singing In The Rain, Soul Computer) et plages atmosphériques (Black Musette, La Nuit Mène Une Existence Obscure), sans pour autant perdre de vue ce qui fait la magie de la musique. Ainsi, vite séduit par cet album, nous nous plaisons à imaginer ce passé, à imaginer ces soirs-là, assis sur une chaise ou accoudé au comptoir en train de voir et d’entendre la plus grande des divas, Billie Holiday, et à pleurer tout en tapant des pieds à ses textes d’amours déchirés...
Swing, Swing...


www.noformat.net/

chronique publiée le 14/08/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire