15/06/2019  |  5204 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 12/06/2019 à 15:01:49
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Venice

Fennesz
Touch - 2004

Fennesz est l'un de ces rares artistes à concevoir la musique non comme un espace codifié et restreint mais comme un espace vierge, illimité et fertile en explorations de toutes sortes.
Son précédent album, Endless Summer, jouait sur les ruptures, les accidents analogiques, comme la très belle plage Before I Leave, faite à partir d'erreurs numériques répétées à l'infini suivant différentes tonalités. Idée qui sera par la suite reprise, pillée par bon nombre d'artistes (RJD2 par exemple) sans aucune inventivité. Aujourd'hui Fennesz revient avec Venice, une exploration tout en profondeur du son et de l'espace.
La première plage s'ouvre sur la naissance des sons. De petits bruits sortent de nulle part, à peine perceptibles, laissant place aux premières secousses, aux premiers rythmes baignés dans une ambiance aquatique. Tout semble calme, imperturbable. Puis vient la mélodie, toute fragile, un peu bancale. On perçoit le son familier d'une guitare retravaillée, manipulée, encore à l'état embryonnaire. Au fil des minutes la mélodie grandit, s'harmonise, se dévoile peu à peu à nos oreilles. Rejointe par d'autres, celle-ci évolue, se fait plus précise, plus frappante, approche les sonorités d'une guitare électrique étouffée par la plénitude de son monde. Parfaite, elle s'impose avant de disparaître pour faire face au désordre, au bruit.
Sur ces cendres chaotiques, une voix, tel un ange, surgit. David Sylvian, toujours aussi majestueux, pose sa voix, le temps d'un instant, le temps d'un contraste entre sonorités harmonieuses et bruits hétéroclites.
L'album se termine sur une nouvelle mélodie nue, sans effet, sans atours.
Simplicité de l'âme, reflet d'un monde ouvert, voilà ce que représente Venice.


www.fennesz.com/

chronique publiée le 17/08/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire