16/06/2019  |  5204 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 12/06/2019 à 15:01:49
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Faking The Books

Lali Puna
Morr Music - 2004

Connaissez-vous Lali Puna ? A cette simple question, bon nombre d’entre vous répondront par la négative. Pourtant, en l’espace de trois albums, Lali Puna est devenu l’un des piliers de l’electro-pop, au même titre que Radiohead. Exagération ? En aucune sorte, puisque Thom Yorke cite régulièrement le groupe comme l’une de ses inspirations majeures.

Basé à Munich sous la tutelle du label Morr Music, Lali Puna est un quatuor constitué de Valérie Trebeljahr, Markus Acher (The Notwist), Christoph Brandner (Tied & Tickled Trio, Console) et Christian Heiß, qui remplace Florian Zimmer (Iso68). C’est en 1999 que sort leur premier disque Tridecoder. Un album qui semble renouveler le trip-hop, mélangeant aussi bien l’électronique que l’électrique dans une ambiance cosy aérée par la douce voix de la chanteuse aux accents allemand, portugais et anglais. Suivra en 2001 Scary World Theory. Plus électro dans sa forme que son prédécesseur, l’album se révélera plus dense et cohérent, gagnant beaucoup au niveau des textes et des compositions. Une pure merveille.

Après trois longues années d’attente, Lali Puna est revenu au printemps avec Faking The Books. Alors que l’on aurait pu penser (à juste titre) que cet opus serait l’album de la consécration pour le groupe, il n’en fut rien. Pas une ligne dans la presse spécialisée, ni retour d'aucune sorte. Une honte alors que l’album se révèle être l’un des meilleurs albums de cette année.
Approfondissant le son qui les caractérise, ce dernier disque joue la carte de l’efficacité : mélodies imparables, guitares plus que jamais électriques, rythmiques sourdes à la batterie et douce voix envoûtantes sont au programme de ses onze titres. Au-delà des compositions, les textes sont tout autant impressionnants. On y parle beaucoup de mensonges, de notre société et de spéculation sur la peur des gens (Call 1-800 Fear). Comme quoi l’Allemagne et la France ne sont pas si différentes que ça en la matière…

Bref, Faking The Books est plus que jamais un album à écouter et à savourer en boucle, sans jamais se lasser. Dorénavant vous ne pourrez plus dire que vous ne connaissez pas Lali Puna.


www.lalipuna.de/
www.morrmusic.com/


chronique publiée le 23/08/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire