18/08/2019  |  5222 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 16/08/2019 à 16:02:00
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Free The Bees

The Bees
Wall of Sound / Labels / EMI - juillet 2004

Et si Paul Butler et Aaron Fletcher, les membres principaux du groupe de l’Ile de Wight The Bees, étaient les John Lennon et Paul McCartney des années 2000 ?
Plusieurs indices tendent à accréditer cette thèse farfelue : ils ont enregistré aux studios Abbey Road - célèbres pour avoir accueillis les Fab Four et leur producteur George Martin -, leurs guitares et leurs voix sonnent souvent comme celles de Lennon, McCartney et Harrison, certaines compositions (Chicken payback, Wash in the rain… ) semblent être d’authentiques inédits composés entre 1964 et 1969 puis retrouvés dans un brocante, on se trémousse même carrément au son de l’intemporel Mersey Beat en écoutant Free The Bees
Mais nos abeilles musicales semblent avoir une personnalité bien affirmée puisqu’elles saupoudrent leur musique d’un quantité remarquable d’éléments qui, mis ensemble, rendent l’auditeur heureux : psychédélisme expérimental, reggae/ska à la Specials (No atmosphere, The Russian), soul humide (I Love you), surfin’pop céleste à la Brian Wilson etc.
En réécoutant une énième fois cet album, on constate avec joie que le premier morceau - These are the ghosts -, rappelle les délires psychédélico pop du groupe beta, c’était donc ça…
Et si The Bees étaient tout simplement un Beta Band ayant retrouvé les joies du studio, abandonné toute idée de séparation et désormais frais, conquérant, barré et spatial à jamais ?


www.thebees.info/
www.labels.tm.fr/

chronique publiée le 30/08/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire