17/06/2019  |  5204 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 12/06/2019 à 15:01:49
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
She's In Control

Chromeo
Turbo / Chronowax - 7 septembre 2004

Pour le coup, Les Inrocks ont eu le mot juste : « Daft Punk qui aurait composé Discovery en regardant Magnum ou Starsky & Hutch plutôt qu’Albator ». Difficile de mieux résumer ce disque improbable qui veut, en un même geste, recycler le funk de Rick James, les synthés de Cameo et l’art de la moustache 80’s. Précédé d’un single atomique en forme de plaidoyer érotico-banlieusard (You’re So Gangsta), She’s In Control se révèle être un drôle d’objet nocturne : moite, dansant et tout à fait obsédant.

Chromeo est un couple peu commun puisque composé d’un juif diplômé en littérature française et d’un arabe au look faussement gangsta. Le genre de groupe que Sarkozy rêverait d’inviter à son Université d’Eté. Seulement pas de chance, ce modèle de coopération inter-ethnique ne débarque pas d’Aubervilliers mais s'épanouit plutôt dans l’effervescence de la scène canadienne. Dave 1 et P Thug, activistes de la scène hip-hop locale, ont été découverts par Tiga qui les inséra dans le mix de son DJ-Kicks. Et les 2 compères de tourner (momentanément) le dos à leur passé pour ce She’s In Control qui lorgne vers la musique électro.

Chromeo ne cache pas ses réelles (et louables) intentions : « Bien sûr que toutes nos chansons parlent de filles. Mais nous en sommes tellement accros qu’on fait ça très sérieusement ». On écoutera donc cet album en charmante compagnie et si possible à une heure où les enfants ne sont plus debout. Déjà un peu en sueur, on se repassera les vibrations sexy de Needy Girl, le spleen sensuel de Since You Were Gone ou carrément les beats salaces de Ah Oui Comme Ca. Beaucoup de bon, parfois du très bon, Chromeo a visé juste. Et risque bien de marquer les esprits avec sa recette plus culottée qu’éculée.


www.chromeo.net
www.turborecordings.com
www.chronowax.com

chronique publiée le 07/09/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire