18/08/2019  |  5222 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 16/08/2019 à 16:02:00
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Electrosexual

Technova
Hydrogen Dukebox - 2004

Dans un marasme assez saisissant, l’électro au sens « électroclash », succédané de punk et d’électro-funk, poursuit son petit bonhomme de chemin à coup d’albums insipides et fadasses.
Exception à la règle du second opus de Technova ; plus ou moins connu des aficionados de l’électronica anglaise par quelques missives sur Emissions Audio Output (label maison d’Andy Weatherall aka Sabres of Paradise).
Cet album réunit tous les ingrédients qui raviront les passionnés du genre, voix au vocoder, boîtes à rythmes primitives, beat martial et mélodies squelettiques (tout un programme !).
Néanmoins dans ce capharnaüm de sons syncopés et électroniques, on retiendra surtout la magnifique reprise « Kraftwerkienne » (Ian Curtis appréciera le compliment…) de Joy Division -Atmosphere- soit 4 minutes et 32 secondes de bonheur absolu !
Fort est de constater qu’en choisissant l’électronique pour enrichir la coloration de ses compositions, New Order a bel et bien œuvré pour l’avènement de la techno (réécoutez Everything’s gone Green ou l’évident Blue Monday).
Ce n’est donc qu’un juste retour des choses que la techno dite « leftfield » reprenne Joy Division.
A quand les reprises en fanfares de Bauhaus ou de Sisters Of Mercy ?


www.davidharrow.com
www.hydrogendukebox.com

chronique publiée le 08/09/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire