21/07/2019  |  5211 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 16/07/2019 à 22:02:07
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Seven miles of love

Hoggboy
Sobriety Records / PIAS - 2004

On l’avait constaté avec joie lors de leur set alcoolisé à Bourges en 2003, leur concert très « blizkrieg rock » donné fin août au festival Rock en Seine l’a confirmé : le groupe anglais Hoggboy délivre un rock ultra puissant dynamisé par de grandes louches de punk (et parfois légèrement adouci avec une pincée de pop). Sur leur deuxième disque, Hogg (chant), Hugh (guitare), Bailey (basse) et Richy (batterie) s’emploient à jouer vite et fort des morceaux percutants et sobres. Hoggboy est signé sur le label Sobriety Records, et ce n’est pas pour rien ! Les solos démonstratifs sont bannis, les minauderies dans les voix sont absentes ; ici on gueule dans le micro, on pousse les amplis dans le rouge et on n’a pas la prétention d’inventer quoi que ce soit… Ce traitement de choc sonique suffit pour produire un boucan infernal propre à réjouir les amateurs de punk rock. Les fans des mauvais garçons du Black Rebel Motorcycle Club, quant à eux, ne devraient pas être insensibles à un tel déploiement de force. Pour agrémenter le tout, c’est l’orfèvre pop Richard Hawley qui a aidé le groupe pour la production, les guitares et l’écriture d’un titre. A savourer en Converse, cuir et jeans…


www.hoggboy.com

chronique publiée le 15/09/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire