07/12/2019  |  5277 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 06/12/2019 à 11:40:08
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Danse avec ta grand-mère

Bombes 2 Bal
tôt Ou tard - 28 septembre 2004

Poussez les tables, les chaises, préparez floc, glaçons et pastis gascon (un gâteau), enfilez tenues traditionnelles (sans oublier le béret) et invitez votre grand-mère (et vos grands-oncles et grands-tantes) pour un « sacrificiel » après-midi familial. Conviez comme animatrices de votre « surboum » sentant bon la naphtaline les Bombes 2 Bal, et guinchez au son de quelques danses occitanes, roulades et autres scottishes (danses folkloriques).
Stop !, arrêtons là les clichés.

A voir le succès rencontré par ces 3 demoiselles (et leurs accompagnateurs) lors des différentes étapes de leur périple 2004, effectué pour majeure partie en compagnie de leurs « protecteurs » des Fabulous Trobadors, que ce soit en région Centre (clôture du Printemps de Bourges) ou à Paris (Quartiers d’été, dans les jardins des Tuileries)), on en déduisait qu’elles avaient su trouver l’alchimie parfaite entre tradition et modernité, retournant à chaque fois une assemblée chauffée à blanc par les démonstrations de « danses tribales toulousaines » assurées par deux de leurs « collègues », initiant un public ravi de l’aubaine.

On pouvait cependant craindre le passage sur disque, loin de la communion festive des grands rassemblements populaires. Il n’en est rien : dans un registre proche des Femmouzes T (le fameux mariage entre Occitanie et Nordeste brésilien), autre formation toulousaine lancée par le « patriarche » de la Place Arnaud Bernard Claude Sicre, les Bombes 2 Bal emballent l’auditeur grâce à des textes frais, déclamés par des accents chantants irrésistibles, mis en musique très simplement (accordéon et percussions, soutenus parfois par une guitare, un clavier ou un violon).

Riche de quelques moments forts incitant à « bouléguer » (Chat perché, On adore le Forro, La voiture, Je l’ai dit…), l’album contient aussi un véritable « hymne », Demain Vacances, qui ne devrait pas tarder à animer les rassemblements du MEDEF.
Qu’on en juge plutôt : « Demain vacances, c’est *, je vais faire la fête, et chanter à tue-tête, pour oublier mes dettes, Demain vacances, c’est * , je vais faire la fête, aller à la guinguette, et chanter à crédit »…
Tonique et vivifiant.

* à remplacer par lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi (le dimanche, on chante les vacances qui reprendront lundi…)


www.bombes2bal.com/
www.totoutard.com/

chronique publiée le 19/09/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire