22/08/2019  |  5227 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 22/08/2019 à 13:53:53
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Jumet - Cotonou

Olivier Andu
NPKPC (autoproduit) - mars 2004

Reçu hier par la poste Jumet - Cotonou, disque étrange et pénétrant d’Olivier Andu, pièce d’artisanat faite à la maison au 4 pistes. Guitare et voix se mêlant parfois à elle-même avec une aisance toute détachée, simplicité des accompagnements, des textes, des phrasés qui souvent s’effacent avant la fin du propos, peur de se faire envahissants. Il arrive que les morceaux hésitent à s’éteindre en se regardant eux-mêmes suspendus à une ligne ténue de kazoo, de cordes étouffées, lâchera, lâchera pas ? Presque pas des chansons, à écouter (c’est un exemple) au chaud avec l’élu(e) de son cœur en regardant tomber la pluie sur Bruxelles et même sur Toulouse un possible 15 octobre 2004, belle journée pour découvrir ces murmures, doucement étonnés de n’être finalement pas tristes dans la grisaille. Peut-être aussi la reproduction la plus fidèle possible d’histoires d’un autre ciel, dans d’autres rêves, un peu effacées dans la mémoire ; ce qui est encore visible à la surface. Nécessité plus qu’avec tout autre disque de ne rien faire en l’écoutant, rien, pas même l’écouter au fond, juste le laisser, ou plutôt si, vous pouvez passer à autre chose, mais alors ces musiques s’effaceront totalement en attendant que vous vouliez bien y revenir. Ne pas déranger, on vous dit. Quelque chose de réservé comme on le dit d’une personne, un disque de réserve et probablement de garde. Fin après une demi-heure, précaution de demeurer loin de tout risque de lasser, puis dans la tête la persistance d’un bruissement d’ailes de créatures environ invisibles, ni anges ni oiseaux, à la fois Jumet et Cotonou.


www.olivierandu.net

chronique publiée le 15/10/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire