14/12/2019  |  5280 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 11/12/2019 à 13:47:36
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Prebuild

808 State
Rephlex - 6 octobre 2004

Je n’ai jamais pogoté sur les Buzzcocks, pas réussi à être perclus de courbatures au Summer of Love 1988… et pourtant Manchester la sombre m’obsède à travers ses anti-héros qui ponctuent l’ineffable histoire de cette ville...
Prebuild est le complément et compagnon idéal de Newbuild réédité en 1999, car il permet de mieux cerner l’évolution embryonnaire de l’Acid-House anglaise et européenne.
Comme le remarquait déjà Richard D. James (aka Aphex Twin, AFX et Polygon Window entre autres pseudos…) dans la préface de Newbuild, dès la seconde moitié des années 80, les synthétiseurs « Roland 808, 909 et 303 » fleurissaient les échoppes des magasins d’occasions, symbolisant l’embonpoint et l’outrecuidance de la musique électro-acoustique.
C’est de la créativité hasardeuse et du porte-monnaie rachitique de trois « lads », que viendra l’étincelle : ultime copulation des frères noirs de l’axe Detroit-Chicago et des pâlichons teutons de Cologne.
Les télescopages de « 808 Drum-Machine », de « SH 101 Monosynth » et de « 303 Bass Line-Machine » sont les trois points cardinaux de cet album, et il ne manque à cette installation géotropique que l’intervention humaine du trio mancunien : à savoir Gerald Simpson (aka A Guy Called Gerald), Martin Price et Graham Massey (aka 808 State).
L’écoute de Prebuild est extatique car elle donne en pâture une extrême désolation musicale, magnifiée par des esprits frondeurs, galvanisés par un seul slogan : « Inspiration-Affordality & Availability ».
Ce n’est pas une coïncidence si on retrouve ce brûlot Acid-House réédité sur le propre label d’Aphex Twin, Rephlex. C’est en effet aux travers de morceaux comme Johnny Cab, Massagerama ou le magnifique Ride qu’on trouve les fondations de l’album Surfing On Sine Waves (sous son pseudo Polygon Window) : l’une des œuvres majeures de l’Electronica Anglaise du début des années 90.
Cet artefact de l’histoire de la musique électronique donnera une dose d’humilité à tous les pseudos musiciens de Techno qui cherchent à tout prix à réinventer un genre qui n’existe que dans le système limbique de chacun.


www.808state.com
www.rephlex.com

chronique publiée le 15/11/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire