15/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
For The Chosen Few - My City Of Ruins

Garbo and The Adjectives - S/T
autoproduits - 2004

Pendant l’absence de Nicovara (parti faire le DJ et le kakou au Mexique), j'avais la lourde responsabilité d’aller au siège social de la foutraque (sa piaule quoi !) pour chercher les petits CDs de nos amis chanteurs. Et je vous avoue que je me suis pris au jeu. J’ai fait mon J.D. Beauvallet en écoutant des nuits durant les maquettes précieusement recueillies. Et dans mon CQFD 2005 personnel, j'ai envie de vous faire partager mon admiration pour deux groupes.

Le premier, For The Chosen Few, avec son premier album, My City Of Ruins (for.the.chosen.few@free.fr), semble conjuguer la fougue du Placebo des débuts à la noirceur empruntée aux Cure période Pornography pour les morceaux les plus énergiques.
Sur les vignettes les plus atmosphériques, les lyonnais délivrent un rock tout en tension faisant penser fréquemment aux expérimentations du groupe québécois Godspeed You! Black Emperor, comme sur le morceau Beyond The Lines, qui installe tour à tour ambiances oppressantes (guitares furibardes, rythmiques sourdes) et moments d’accalmies.
Le groupe parvient également à toucher l’auditeur en le piégeant dans un halo lumineux (pour son plus grand bonheur), comme sur le magnifique Time Bomb ou l’émouvante ballade The Waterchaser.
Un album impressionnant de lyrisme noir, vraiment.

Il sera à nouveau question ici de The Cure, influence évidente de Garbo and The Adjectives (garboandtheadjectives@hotmail.com). Ce trio toulousain pourrait concourir au titre de groupe français qui fait le « plus transpirer les filles », et c’est peu de dire que ce combo a des atouts pour y figurer en bonne place, tant il mélange habilement rythmiques funk, guitares tranchantes et froideur new age du début des années 80.
Il s’agit bien ici de rock sauvage mais avec une dynamique quasi disco qui fait penser parfois au punk/funk de The Rapture. On attend avec impatience les versions live de ces brûlots punk : ça tombe bien, Garbo and The Adjectives annonce son passage le vendredi 7 janvier 2005 au Fairfield Café (Toulouse). Le rendez-vous est pris.

For The Chosen Few - My City Of Ruins (autoproduit - 2004)
Garbo and The Adjectives - S/T (autoproduit - 2004)


for.the.chosen.few.free.fr
www.garbogarbo.net

chronique publiée le 21/12/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire