15/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Regain de Tension

La Rumeur
La Rumeur Prod. / EMI Music France - 2004

La Rumeur, troisième chapitre. 2004 (bientôt 2005). Comme un coucou sur la branche, le ton s’est durci et le jeu du groupe s’est musclé pour Regain de Tension.
Certains critiques leur ont reproché d’avoir fait ce disque dans l’urgence, de textes mécaniques et désincarnés. Mais ces vautours de mauvais augure n’ont rien capté aux lyrics aussi acerbes, voire lucides et cruels, qu’à l’époque de L'ombre sur la Mesure.
La Rumeur revendique la différence, et revendique le droit de nous insulter pour notre bien « A l’aide de textes très crus dans son placard, bâtard, c’est La Rumeur en extrait qui t’insulte exprès » in Nous Sommes les premiers sur… en fin de parcours. (TTC fait de même pour son surprenant futuristo-foutage de gueule jouissif Bâtards Sensibles).
La musique est plus tranchante, sombre et minimaliste. Ce qui change par rapport à ce premier album, c’est ce vigilant (et militant) inconfort d’écoute. Les ambiances cinématographiques trop plaisantes et bien agencées, graisse d’un mort-vivant trop nourri, se sont fait la malle. Il ne reste que le squelette et sa moelle. Vital. De toute façon, un groupe fidèle à ses racines, d’où il vient pour savoir où il va, reste l’essentiel. Comme c’était déjà précisé dans la chronique du concert, pour sa notoriété, La Rumeur doit beaucoup à Noir Désir, et à ces premières parties devant un autre public que l’auditoire des habitués du hip hop. D’où ce sommet sur le disque, l’apparition de la guitare famélique et revancharde de Serge Teyssot Gay sur le bien nommé Paris nous nourrit, Paris nous affame.
Ce Regain de Tension, rentre-dedans, difficile, est salutaire. On y compte au moins cinq merveilles pour une douzaine de titres urgents qui ne prennent pas leur temps. Ils nous aiment comme le feu , Soldat Lambda, Nom, prénom, identité, Quand le diable est au piano, Maître mot, mots du maître. L’humour est plus noir, l’humeur plus amère.
Plus besoin des fantômes comme Léo Ferré, La Rumeur a déjà parcouru des milles et des milles en survolant les contrées. Plus besoin d’artifice, La Rumeur ne fait pas dans le(s) vice(s). Et tant pis pour les grincheux, qu’ils aillent se faire pendre avant de se faire lyncher. La Rumeur est de retour, « La Rumeur 2ème saison, pour un putain de regain de tension, attention ! », et la rumeur fait déjà très mal. Ne ratez surtout pas les prochaines déflagrations live de cette bande de lascars. Vous aurez cette impression d’être au cœur du tourbillon avec les requins et les loups, mais d’avoir le dessus sur la mêlée. Et peut importe les noms des traîtres, démasqués, le système commence à s’effondrer. Longue vie aux survivants, ils apprennent à marcher sur leurs décombres fumants.


www.larumeur-records.com

chronique publiée le 21/12/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire