15/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Studio 150

Paul Weller
V2 Music - 2004

Paul Weller, ex-leader des Jam, gère tranquillement sa fin de carrière. Car au lieu du vertige de l’overdose, celui que l’on surnomme le « Modfather » a fait le choix d’une lente descente. Résultat : vingt années de productions artistiques quasi-ininterrompues et un créneau folk-soul dans lequel peu de monde le suit. Si on a quelque peu oublié Paul Weller, la sortie d’un de ses albums n’en reste pas moins une petite curiosité.

Studio 150 fait dans l’originalité : c’est un album de reprises. Exercice un peu facile, bonne planque en cas d’infécondité artistique, le format n’a pas très bonne réputation, même s'il réserve parfois quelques bonnes surprises. L’album de Paul Weller est plutôt de cette veine. On commence à l’écouter paresseusement entre deux « vrais » CD et on finit par lui trouver d’indéniables qualités.

Enregistré dans le studio 150 à Amsterdam, Studio 150 fait preuve d’une belle diversité. Du songwriting folk à la soul en passant par la pop britannique, Paul Weller se fait plaisir et va picorer un peu partout dans le grand tableau de ses influences. Il y a des grandes réussites comme le superbe Wishing on a star emprunté à Rose Royce ou Close to you de Burt Bacharach. Le Modfather bute néanmoins face au monument All along the watchtower auquel il n’apporte pas grand chose. Pas grave, on a de toute façon passé un bon moment, Paul Weller s’est fait plaisir et en plus, il a découvert Amsterdam. Mieux qu’une pub pour AGF : une vraie retraite dorée.


www.paulweller.com
www.v2.fr

chronique publiée le 22/12/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire