29/01/2020  |  5296 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 27/01/2020 à 17:39:51
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Buddy

Buddy
autoproduit - 2004

Buddy pourrait être le copain de tout le monde, car son premier mini-album autoproduit étonne et renvoie à des univers sensibles, tendres et mélancoliques. Je parles des ces influences que l’on pourrait retrouver auprès de Belle and Sebastian, The Temporary Thing, The Lucksmiths ou bien le regretté Nick Drake pour cette écriture honnête.

La pochette est un clin d’œil à l’Amérique bien pensante où il faut être premier partout, à l’Université puis ensuite au travail, où la photo du fils trône dans toutes les pièces de la maison achetée à crédit à vie...

Du premier titre, Braddock, à la toute dernière seconde et palpitation de Regular Time, on se sent transporté dans un univers qui dépeint la mélancolie avec justesse. Au détour d’une chanson, nous voilà dans le monde sucré de Kelis : la reprise de Milkshake en acoustique tient ici encore toutes ses promesses.

Bien sûr, il y a des petites imperfections mais elles s’effacent toutes seules pour laisser place à un songwriter de talent, au sens mélodique pointu et accrocheur.

Buddy, j’aimerais pour 2005 qu’une maison de disques frappe à ta porte… peut-être Matinée Recordings ?


www.iamyourbuddy.com

chronique publiée le 04/01/2005


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire