16/06/2019  |  5204 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 12/06/2019 à 15:01:49
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
A Tea with D.

Hopper
Ethylen Records / Chronowax - mai 2004

Après 4 ans de tournée, 2004 était la grande année pour Hopper. Intronisés dans la cour des grands, ils sortaient leur premier album, A Tea with D. . Le quatuor parisien pratique un rock sombre à l’anglo-saxonne. Deux mecs derrière et deux filles devant qui combinent guitare et micro : voilà le cocktail qui fonde l’identité du groupe.

Avec des parrains que l’on imagine new-yorkais (Blonde Redhead, Sonic Youth) ou canadiens (Godspeed You! Black Emperor), Hopper signe une relative réussite. Pas de ces grands albums que l’on chérit éternellement mais plutôt de la race de ces découvertes qu’on partage volontiers.

Et l’on a envie de dire que l’album commence en trombe avec deux titres torturés sur lesquels Hopper fait montre de tout son talent : Stranger for Good et More and More. Colours et son recyclage du thème d’Amicalement Vôtre séduit également sans problème. Hopper est décidément très sympathique, mais pas si passionnant que ça. Il manque un rien pour accéder à plus.


wearehopper.free.fr/
www.ethylenrecords.com/

chronique publiée le 07/01/2005


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire