07/12/2019  |  5277 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 06/12/2019 à 11:40:08
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Early

Scritti Politti
Rough Trade - 2005

J’attendais cette réédition depuis plusieurs années et enfin est-elle arrivée, aussi promptement que la vague Post-Punk qui déferle sur cette bonne vieille Europe.
Scritti Politti tient son patronyme d’un bouquin de Gramsci, écrivain Marxiste émérite, et Green Garside et ses compères élaborèrent leur musique par une remise en cause totale de la musique Rock et Pop jusqu’à leurs fondements historiques. En 1978, ils considérèrent que les seules musiques essentielles étaient le Punk -quoiqu’ils aient eu parfaitement conscience de ne pas vouloir devenir comme les Clash- et le reggae, seule musique du XXème siècle éternelle à leurs yeux.
Voir la musique comme un acte social anti-bourgeois, vivre dans des squatts et fréquenter le London Musicians Collective, palabrer de Kerouac, de Marxisme et de démocratie, tels étaient les faits d’armes quotidiens de Nick Garside et d’un bon nombre de groupes de la fin des années 70.
Là où maintenant, la musique n’est qu’un plaisir léger et fugace, le punk de ces années était militant et déraisonné, et cela s’entend à l’écoute de cette compilation historique. Chaque chanson est un pavé lancé à l’Establishement, avec cette rare qualité de n’être jamais violente et hargneuse : juste cynique, ironique et immanquablement amateur…
Nick Garside chante et déclame ses textes comme un de ces héros de James Joyce qui vivent autant dans leurs têtes que dans leurs muscles, et la musique devient une sorte de bacchanale de Free-Jazz et de Rock-Steady : tout un programme !


www.roughtraderecords.com

chronique publiée le 24/01/2005


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire