19/08/2019  |  5224 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 18/08/2019 à 16:59:18
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Cristina Donà

Cristina Donà
Mescal / Ryko - 2004

Lors de mon dossier sur la musique italienne, je suis passé à côté de Cristina Donà (et de bien d'autres). Auteure de 3 albums en Italie et dotée d'une très bonne réputation (nombreux prix, première partie de David Byrne, Ben Harper, Ani di Franco...), le label Ryko a décidé de la distribuer dans le monde entier. Très bonne idée, mais pourquoi donc lui faire réenregistrer en anglais son album Dove sei tu, sorti en Italie en 2003 ? Ayant la chance de connaître la version italienne (merci Elena), je peux vous assurer que la voix de Cristina y est plus profonde et émouvante. Et puis l'italien est une langue qui se marie agréablement avec la musique. Dommage donc que le marketing musical renforce l'hégémonie de la langue anglaise.

De plus, les 3 titres en italien (sur 13) qui terminent l'album sont les plus inventifs dans les voix et les instruments (l'accordéon de Il mondo). L'apogée restant Goccia avec la participation de son mentor Robert Wyatt. Un morceau tout en suspension, d'une beauté cristalline, à l'image des soupirs de Wyatt qui se font rythmique. Mais on ne boudera pas les autres morceaux chantés en anglais, passant du folk à la pop-rock avec toujours en fil continu la voix sublime de Cristina Donà. A l'instar de Feist (qui pourrait envier la chanson Milly's Song), Cristina reprend avec succès les Bee Gees avec How deep is your love en version folk.

Una bella scoperta.


www.cristina-dona.com

chronique publiée le 31/01/2005


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire