22/08/2019  |  5227 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 22/08/2019 à 13:53:53
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
NY Muscle

DJ Hell
Gigolo / Motor - 2003

À la tête du plus overground des labels de musique électronique, le boss de Gigolo Records sort enfin son troisième album, 5 ans après l’efficace mais inégal Munich Machine, hommage à l’italo-disco des années 80 qui préfigurait le son electroclash. Plus homogène mais explorant comme son aîné divers chemins de traverse, NY Muscle devrait permettre à DJ Hell de connaître une certaine reconnaissance de la part de la scène rock...

Helmut Geier, la quarantaine, n’en est pas à son bout d’essai. Cette fois-ci, c’est à une scène new-yorkaise foisonnante, avant-gardiste mais toujours passionnante, que le dj-producteur allemand fait référence, invitant pour l’occasion Alan Vega de Suicide (notamment sur l’inquiétant Listen To The Hiss), l’incontournable boss de DFA James Murphy (sur la bombe electro-rock Tragic Picture Show), et la « Marlène Dietrich de la techno », Billy Ray Martin.

La décadence propre à la Big Apple se fait sentir sur le très 80’s Follow You, proche d’un Alexander Robotnick, l’humour en moins. La house, majoritaire sur Munich Machine, n’est pas oubliée pour autant, sur l’extatique Let No Man Jack… Attention retours d’acide en perspective ! Et l’on trouve même sur l’album un morceau ambient qui devrait plaire aux fans de Richie Hawtin, récemment émigré en Allemagne.

S’inscrivant dans la mouvance actuelle, qui voit le rock fusionner avec l’électro, NY Muscle risque d’en étonner plus d’un. Oreilles sensibles s’abstenir.


www.gigolo-records.de


chronique publiée le 20/11/2003


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire