16/07/2019  |  5211 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 15/07/2019 à 16:47:51
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
The Needle was traveling

Tarwater
Morr Music / Am Distribution - 15 mars 2005

Si la pochette du disque rappelle le Unknown Pleasures de Joy Division, la musique des Tarwater n’a rien à voir avec la new-wave. Le duo berlinois est plutôt un adepte de musique (gentiment) expérimentale et appliquée à la cause électro. The Needle was traveling est leur cinquième album et le premier hors de la maison-mère, Kitty-Yo. Un changement dans la continuité : les fans ne risquent pas de s’y perdre.

Si les Tarwater alternent chansons et plages simplement instrumentales, leur musique est clairement associée aux vocaux de Ronald Lippok. Alors que leur compatriote Markus Acher de The Notwist chante avec une voix douce et mélodique, Lippok impose une sonorité métronimique qui ne soucie guère de l’environnement musical extérieur. Résultat : la mélodie est ailleurs, dans ces recherches sonores, dans ces motifs de guitare discrets qui habillent les chansons.

The Needle was traveling ne se laisse pas adopter comme ça. Il faut bien faire tourner dans sa tête ces structures sonores raffinées qui font décoller les chansons. L’hypnotique Jackie et le syncopé The People offrent de bons exemples de l’écriture complexe mais pop de Tarwater. Certains parlent ainsi de post-pop pour définir ce curieux mélange. Un terme qui illustre bien ce disque discret mais passionnant.

Tarwater en tournée française :

24/05 : Paris, Le Café de la Danse (+ Anne Laplantine)
26/05 : Bordeaux, Le Plug
27/05 : Toulouse, auditorium de l’abattoir
28/05 : Nantes, L’Olympic
29/05 : Poitiers (86), Centre National d’Art
04/06 : Reims, Festival Electric City
17/07 : Paris (75), Sous la Plage
06/08 : Brest (29), Astropolis


www.tarwater.de
www.morrmusic.com

chronique publiée le 26/04/2005


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire