25/01/2020  |  5295 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 24/01/2020 à 09:56:16
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Army Of Me - Remixes and Covers [UNICEF Charity Record]

Björk
One Little Indian - mai 2005

C’était à peine hier, premiers émois musicaux en écoutant Post, le second album de Björk. Nous nous extasiions alors sur cette voix à la fois mutine et fantasmagorique, tout en supervisant le fabuleux clip d’Army Of Me réalisé par Michel Gondry. A bien y repenser ce passé que l’on croyait si proche date de dix ans… Dix ans déjà !
Cette année, en parallèle de son projet de composition de musique de film, Björk sort Army Of  Me - Remixes and Covers, parenthèse entièrement dédiée à l'association Unicef et aux enfants ayant souffert du tsunami en Asie.

Pour ne pas tomber dans les clichés inhérents aux albums caritatifs, l’artiste islandaise a choisi de lancer un concours via son site web, pour une relecture sous toutes ses formes d’Army Of Me. Autant le dire tout de suite, le résultat est plus que surprenant : pour preuve les quatre premiers morceaux, soit quatre reprises métal, bossa-nova, électro-clash et bluegrass. Qui dit mieux ? Si les reprises de bluegrass et de métal amusent à la première écoute, c’est vers la reprise bossa que l’on s’étendra. Une petite boite à rythme, quelques notes sur une guitare acoustique, une voix fluette et quelques nappes de violons et vous voilà emporté loin, très loin des rivages islandais. Une pure merveille française que l’on doit à Grisbi. Parmi les autres bonnes surprises que recèle le CD, on peut citer la courte version à l’accordéon de Martin White. La reprise electro minimaliste d’Atoi, le remix electro complètement déjanté et baroque de Patrick Wolf ou encore la version très Popcorn de Tor Bruce. Mais la palme (puisque cela est d’actualité) revient à Mikhail Karikis, qui compose ici une reprise déconstruite et ébouriffante. Mêlant rupture de violons, boucles d’accordéon et voix hachée, la version de cet artiste grec force le respect tant il prend à contre-pied la version originale pour finalement en tirer le plus vibrant hommage.


www.unicef.fr/
unit.bjork.com/specials/aom/
www.mikhailkarikis.com/

chronique publiée le 15/05/2005


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire