27/01/2020  |  5296 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 27/01/2020 à 17:39:51
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Some Cities

Doves
Heavenly / EMI - 2005

Voilà, cette fois-ci, ce serait la bonne, Doves aurait enfin confirmé tous les espoirs qu’on plaçait en eux. C’est en tout cas ce qu’annonçait la presse rock à la sortie de leur troisième album.
Malheureusement, tout cela ne fait qu’aviver ma frustration lorsque je découvre Some Cities. Si les compos sont bien faites, élégantes, sans fautes de goût, il manque toujours ce petit grain de folie qui démarquerait Doves du ventre mou de la première division pop.
Un morceau retient cependant particulièrement mon attention, l’excellent Almost forgot myself. Après une intro et un couplet secs et tranchants, où les coups portés claquent en touchant leur cible, ce titre évolue subitement sur un refrain magique où le son semble littéralement s’évanouir dans les airs, porté par des chœurs aériens et une guitare en apesanteur.
Pour être capable d’un enchaînement aussi miraculeux, Doves mérite bien quelques lauriers. Ils sont d’ailleurs des habitués de ce genre de réussites éphémères : Here it comes et There goes the fear avaient ainsi illuminé leur deux précédents disques.
A ce rythme, encore huit albums donc et Doves pourra sortir une compilation qui sera son premier grand chef-d’œuvre. Bien sûr, on est aussi en droit d’espérer qu’ils y parviendront avant…

A noter que quelques titres de l'album sont en écoute ici : www.capitolrecords.net/doves/sampler/


www.doves.net

chronique publiée le 16/05/2005


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire