18/02/2020  |  5308 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 18/02/2020 à 13:15:36
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Studio One Dub

Various Artists
Soul Jazz Records - 2004

On ne remerciera jamais assez le label Soul Jazz Records, basé à Londres depuis 1994, pour sa contribution à l’accès à tous des incunables de la musique Reggae, Soul, Jazz et même Post-Punk.
Un travail de mémoire indispensable, voire vital pour celles et ceux qui se détournaient des chemins classiques de la culture Underground.
La différence avec d’autres labels ultra-spécialisés comme les labels de reggae Blood & Fire, Pressure Sounds ou encore Heartbeat ; c’est que Soul Jazz s’est toujours attaché à compiler les meilleurs morceaux, les plus représentatifs en tout cas, sans trop se soucier de la rigueur historique ou de l’étude comparée.
Ce travail de démocratisation de l’Underground porte ses fruits puisque certaines de ses rééditions sont des monuments musicaux, comme par exemple le coffret thématique « Studio One » , la compilation Post-Punk « In Tne Beginning It Was Rhythm », ou plus récemment les remarquables trois premiers albums du groupe mancunien A Certain Ratio.
A l’origine, les Dub-Plates étaient des disques gravés sur acétate à un unique exemplaire (d’où sa rareté !...) destinés à l’usage exclusif d’un « Sound-System ». Ils contenaient souvent la colonne vertébrale de la rythmique du Reggae basée sur le couple basse-batterie, de la mélodie des claviers avec des vocaux absents ou en retrait ; le tout mâtiné par des effets psychédéliques.
C’est donc l’essence de la musique Reggae instrumentale qui nous est offerte ici, dans son appareil le plus simple, avec son rythme mélancolique si particulier, son skank de piano ou de guitare et surtout sa basse monumentale qui fera dire à Smith and Mighty, frères siamois de Bristol de Massive Attack : « Bass Is Maternal »…
« Sudio One Dub » contient 17 instrumentaux – concentrés en à peine 50 minutes- véritables pépites de rythmes chaloupés où on sent les ondulations ancestrales de la Calypso dans les moindres breaks.
Guitare, Basse-batterie et claviers paupérisés à l’extrême, pour ne laisser subsister dans son creuset, que la pierre philosophale de presque toutes les musiques électroniques d’aujourd’hui.


www.souljazzrecords.co.uk

chronique publiée le 24/05/2005


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire