22/09/2019  |  5233 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 21/09/2019 à 11:27:25
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
End Of Love

Clem Snide
Fargo Records / Naïve - 17 mai 2005

Après les très bons Soft spot et A beautiful E.P., Clem Snide revient avec un cinquième disque, qui ne devrait pas décevoir les fans des Américains emmenés par le songwriter Eef Barzelay. Car ce dernier écrit toujours aussi bien et continue à tenir des propos acerbes avec une voix entre Neil Young (la figure tutélaire du Loner plane au-dessus du disque), Michael Stipe et Daniel Johnston (que Clem Snide reprend sur l’excellent disque Discovered covered). Les morceaux, plutôt pop, sont le plus souvent traversés par des influences folk, rock et country qui donnent à l’ensemble une couleur vintage US fort agréable. Avec de telles bases, les atmosphères n’ont aucun mal à être variées : les arrangements – très réussis – peuvent tour à tour être enlevés et luxuriants (End of Love… ), calmes et sobres (Collapse… ), recueillis et mélancoliques (Made for TV movie, German hip hop) ou encore drôles et légers (Weird)… Ce n’est donc pas avec ce très bon End of love que va se profiler à l’horizon la fin de l’amour entre les aficionados de Clem Snide et la musique de leur groupe préféré…


www.clemsnide.com
www.fargorecords.com
www.fargostore.com

chronique publiée le 10/06/2005


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire