25/01/2020  |  5295 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 24/01/2020 à 09:56:16
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Fire

Julien Lourau
Label Bleu - 2005

Fire est le premier volet d'un projet intitulé Fire & Forget. Forget vient de sortir mais sur Foutraque, on préfère parfois laisser un disque mûrir avant d'en parler. C'est avec ce recul que l'on peut l'apprécier à sa juste valeur. C'est le cas pour le 5ème album du saxophoniste Julien Lourau.
Fire n'est pas à proprement parler un disque de Jazz, mais il montre un chemin, parmi d'autres, que peut emprunter ce genre. Avec une production moderne, des mélodies parfaites, une cohésion entre de très bons musiciens qui prennent très peu de solos, cet album dégage une atmosphère particulière. Solaire et électrique sont les 2 adjectifs qui caractérisent au mieux les morceaux de Fire. Electrique pour la présence du guitariste Eric Löhrer. Solaire pour les sonorités chaudes qui transpercent notre corps. Les voix, présentes sur 7 morceaux, rajoutent des éléments au côté fiévreux, à l'image du chant parlé de Allonymous sur Sometimes qui pourrait être la rencontre entre Soul Coughing et Duke Ellington. I'd rather not ne tombe pas dans les mauvais travers de l'électro-jazz gràce à son côté expérimental. A stitch in time est un morceau gorgé de soul avec ses claviers très groove et l'opposition entre la voix sidérale de Malik Mezzadri et du sobre John Greaves. Lisa et Flavio a un rythme chaloupé façon reggae. Guantanamo rend un hommage un peu particulier aux musiques cubaines. Cet album est donc le plus éclectique pour Lourau et dans un sens, peut-être son meilleur.


www.label-bleu.com

chronique publiée le 20/07/2005


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire