20/09/2019  |  5232 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 19/09/2019 à 14:39:42
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Less Sophistication

The Jessica Fletchers
Rainbow Quartz - 2004

Si vous êtes retraité, travailleur de nuit, étudiant sur canapé ou tout simplement désœuvré, le nom de Jessica Fletcher alias Arabesque évoque pour vous des débuts d’après-midi interminables sur TF1, en compagnie d’une romancière à la retraite menant des enquêtes policières à un rythme effréné, comparé à son alter-ego teuton et neurasthénique croupissant sur une chaîne concurrente. En Norvège, le charme suranné de la série a inspiré cinq garçons pour se dégoter un patronyme en parfaite adéquation avec leurs aspirations musicales. Plutôt du genre à rouler les yeux rivés sur les rétros, les Jessica Fletchers sont des copistes assumés mais pas dénués de talent. Depuis le Blur période anglicanisme, aucun groupe n’avait fait avec autant de dévotion les poches du Village Green Preservation Society des Kinks. Ces Ayatollahs du couplet-refrain imparable redonnent des couleurs au Zombies, réhabilitent les Monkees et donnent une envie irrépressible de se laisser pousser les pattes. Le XXIème siècle n’est pas pour demain, place donc à des bombinettes troussées avec dévotion et prêtes à vous télétransporter loin de tout son électronique. Mal partis pour rattraper toute hype, nos Scandinaves alignent les compositions immédiates. Pas de demi-mesure, il s’agit ici de dégainer des singles plus vites que leurs ombres. Guitares catchy et cœurs en cascades, le bienvenu Magic Bar remplit tous les critères pour devenir votre tube de l’été, tandis que Summer Holiday and Me et ses clichés revendiqués prend vos pieds en otage. Pourvu que le quintette ne trouve jamais la télécommande pour revenir dans les années 2000.


www.thejessicafletchers.com
www.rainbowquartz.com

chronique publiée le 28/07/2005


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire