07/12/2019  |  5277 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 06/12/2019 à 11:40:08
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Forget

Julien Lourau
Label Bleu - 2005

Suite du diptyque Fire & Forget, cet album est dans l’ensemble plus jazz et plus cohérent que le précédent. Sur les 3 premiers morceaux, l’ambiance est cinématographique. Un gros travail rythmique nous hypnotise, le saxophone à la sonorité vaporeuse (proche de Jan Garbarek) plane au-dessus des mélodies. À l’image de la fin du morceau I’d Rather not, on fait face à des moments plus intenses, comme sur Collateral Dammage où le Fender Rhodes et la guitare se répondent avec une dextérité folle. Sur Bigger Than Life, la guitare sonne noisy.
Cochon Créole est décliné en plusieurs versions : trois plutôt jazz, et une à l’ambiance reggae-dub avec un clavier funky. Ce thème accompagne le film documentaire L’évangile du cochon créole que l’on retrouve en DVD avec l’achat de ce disque. Dans ce film fort passionnant et émouvant, le réalisateur retrace l’histoire d’Haïti en comparant la condition des cochons créoles à celle des hommes noirs (toujours esclaves?) peuplant cette île si particulière.
Avec le double album Fire & Forget, Lourau continue son chemin de manière étonnante et passionnante. On suivra ses traces à la loupe.


www.label-bleu.com

chronique publiée le 19/09/2005


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire