07/12/2019  |  5277 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 06/12/2019 à 11:40:08
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Sad disco

Rhesus
PIAS Recordings - 17 octobre 2005

Avec Sad disco, son premier album, le groupe grenoblois Rhesus confirme tout le bien qu’on pensait de lui après ses EP prometteurs et ses concerts saisissants… Le titre paradoxal du disque le laisse très bien entendre, le songwriting de Rhesus exécute un numéro de grand écart entre pop songs superbement mélancoliques (Bikini test, Sad disco), rock énervé limite punk (You and me), titres assez dansants (Daylight) et ballades romantiques au piano (Afternoon). Les expérimentations bruitistes à la Sonic Youth – sauvagement abordées en live – ont été abandonnées au profit de morceaux au piano évoquant Coldplay, mais en évitant la plupart du temps l’emphase facile et le maniérisme outrancier. On peut regretter le côté épicé des passages instrumentaux soniques, mais il faut avouer que la très belle voix d’Aurélien Marie, son jeu de guitare extrêmement fin s’accordent parfaitement avec la voix irrésistiblement suave de Laura Rosello, sa basse souple et la batterie sèche comme un coup de trique de Simon Nodet. Si l’on frôle parfois le précipice de la pop FM putassière à la Keane/Muse, la majorité des compositions furieusement pop figurant sur Sad Disco sont marquées du sceau de la classe. Les influences du groupe constituent en effet un véritable Who's who de la pop, pas désagréable à feuilleter, bien au contraire : ici, un piano à la Lennon, là, des arpèges de guitare à la R.E.M. , plus loin, un chant à la Thom Yorke, une rythmique sautillante à la Pulp ou encore des guitares en son clair à la Johnny Marr… L’alchimie fonctionne à merveille en studio entre les membres de ce trio soudé par d’incessantes tournées ; comme la production est de qualité, on tient là un des bons disques pop/rock français de l’année.

A lire également, des comptes rendus des concerts de Rhesus à Clermont-Ferrand, au Bam bar et à la Coopérative de Mai, à Evreux, à L'Abordage, ainsi que les chroniques des disques du groupe, First EP, Meanwhile at the party et Round and round in circles.


www.rhesus-web.com
www.pias.fr


chronique publiée le 25/10/2005


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire