18/08/2019  |  5222 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 16/08/2019 à 16:02:00
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
For the Season

The Gris Gris
Birdman Records / Differ-ant - 2005

Puisque le temps est un peu gris, gris, en ce moment, autant écouter des disques. Et a fortiori celui de The Gris Gris, For the Season. The Gris Gris, un groupe américain qui s'est mis en tête de revisiter la période psychédélique (66-69) à l'heure où revisiter le post-punk (78-81) est beaucoup plus bankable.

On objectera que les Dandy Warhols et les Warlocks, gros vendeurs du moment, sont aussi des grands admirateurs de cette période troublée par l'acide. Oui, mais, voilà, pas de pop mollassonne chez The Gris Gris, plutôt de la dissonance et de la franche prise de risque. Bref, un groupe plutôt à classer du côté des Animal Collective, autres grands marabouts du psychédélisme moderne.

L'album de The Gris Gris commence très mal pour les oreilles. Des cuivres stridents, des guitares tendues, du free-jazz à faire pâlir une chaîne hifi bon marché. Et puis la mélodie arrive, simple, évidente comme savaient le faire les groupes des années 60. Cuerpos Haran Amor Extrano est un bel exemple de cette clarté mélodique qui illumine les partitions du groupe.

Le nom de The Gris Gris vient apparement d'un terme utilisé à la Nouvelle-Orléans pour désigner le vaudou. Mais tant pis, on a le droit de rêver et d'imaginer que le nom du band vienne de Love Is Blue de Claudine Longet, une des plus belles chansons d'amour du monde.
"Gris, gris, l'amour est gris / Pleure mon coeur lorsque tu t'en vas / Gris, gris, le ciel est gris / Tombe la pluie quand tu n'es plus là".


www.birdmanrecords.com/grisgris.html

chronique publiée le 24/11/2005


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire