10/12/2019  |  5278 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 09/12/2019 à 12:40:34
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Babilonia

Readymade FC
Bleepmachine / Peacefrog - octobre 2005

Jean-Philippe Verdin, alias Readymade FC, n’est pas un inconnu. Après une collaboration avec David Sylvian de Japan et un premier album paru en 2001, Bold, Jean-Philippe est contacté par Hedi Slimane pour composer les musiques de deux défilés Dior Homme. Il enregistre aussi pour la série Nip/Tuck et écrit des musiques pour des pubs des plus grandes marques.

Son nouvel album, Babilonia, rend hommage aussi bien à Pink Floyd qu’à Brian Wilson. Ancré résolument dans les années 60, ce disque enregistré entièrement en analogique retrace une époque où l’insouciance, la rêverie rimaient avec mélancolie et abondance. En écoutant Circus et Barefeet, les deux titres ouvrant les portes de cette ville, vous resterez bouche bée, hébété par les possibilités de cet artiste hors norme, hors mode. Sur Snow Lion, c’est la voix magnifique de Feist qui se dévoile, encore plus libertine que jamais.

Là où Verdin est fort, c’est qu’il a su assimiler toutes ses influences, voguant de l’électronica au dub en passant par les classiques pop. Multi-instrumentiste, il passe son temps à affiner ses désirs, ses recherches tout en laissant des imperfections au fil des enregistrements : ces petites erreurs, voulues, pensées et réfléchies donnent alors un caractère intemporel à sa musique, délicieuse et fantasque.

Babilonia est une réussite totale et on imagine très bien Readymade FC tourner avec Fugu. Une rencontre qui devrait détonner.


www.readym.com
www.bleepmachine.com
www.peacefrog.com

chronique publiée le 03/12/2005


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire