10/12/2019  |  5278 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 09/12/2019 à 12:40:34
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
In Case We Die

Architecture in Helsinki
Moshi Moshi - 2005

Si en matière de pop australienne, vous en étiez resté aux Go-Betweens et si niveau nom-génial-mais-alambiqué, vous étiez bloqué sur Godspeed You! Black Emperor, voici un petit cours de rattrapage. Avec nos nouveaux amis, les géniaux Australiens de Architecture in Helsinki.

Ils sont huit et ça fait sacrément de combinaisons possibles si on postule que chacun joue un instrument et que la plupart y vont aussi de leur petit tour de chant. On imagine un peu mieux le bordel qui règne dans la musique des Australiens. Mais leur pop a beau être guillerette et délicieusement foutraque, elle n'en est pas moins d'une réjouissante complexité.

Des rapprochements ? Bien sûr, on peut en faire quelques uns. D'abord, ce superbe In Case We Die (au titre ravageur, soit dit en passant) n'est pas sans faire écho à un classique de la scène indie américaine, le Blueberry Boat des Fiery Furnaces. Avec une même volonté de faire exploser les structures de la chanson pop. On pense aussi à des groupes comme The Polyphonic Spree avec qui le groupe australien partage l'art de la chorale déglinguée. Le meilleur résumé de la musique de Architecture in Helsinki se trouve sur le webzine américain Shaking Through : "Stylistically, In Case We Die is like a Jackson Pollock drip painting, chaotic and bustling". En 77 lettres, pas mieux.


www.architectureinhelsinki.com
www.myspace.com/aihmusic
www.moshimoshi.co.uk

chronique publiée le 23/12/2005


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire