07/12/2019  |  5277 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 06/12/2019 à 11:40:08
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Made under authority

Turzi
Record Makers / Discograph - novembre 2005

Difficile de regarder ses pieds en pleurnichant dans son coin avec le mini album de Turzi, Made under authority… Cet opus regroupant six titres planants, remuants et hallucinogènes donne en effet une furieuse envie de voyage intersidéral à bord d’un vaisseau permettant d’observer le système solaire, voire plus si affinités. C’est donc le regard tourné vers la voûte céleste, une large sourire au coin des lèvres et la tête traversée par de multiples rêves éveillés qu’on accueille les morceaux composés par le démiurge Romain Turzi. Dans son laboratoire secret planqué dans les environs de Versailles, cet homme entouré d’exécutants zélés (batterie, guitare, claviers, basse, potentiomètres, pas de micro voix) a accouché d’une œuvre monstrueusement addictive, aussi bien organique qu’électronique : un mélange psychédélique et dansant entre Kraftwerk, pour les bidouillages synthétiques entêtants, le Pink Floyd de Wish you were here, pour ces claviers antiques produisant des boucles hypnotiques, le Krautrock allemand, pour cette volonté manifeste de provoquer la transe, et un peu de French Touch, pour l'électronique embarquée plutôt classe… Le résultat des expérimentations sauvages réalisées par Turzi à l’abri des oreilles indiscrètes – mais désormais disponible partout – est idéal pour se faire propulser très haut dans la stratosphère, et redescendre en vol plané sans parachute.


www.recordmakers.com

chronique publiée le 25/12/2005


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire